Chez Accor, le business EST juridique ! Inutile donc de se demander pourquoi les équipes de Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directrice juridique et conformité du groupe Accor, ont doublé en 5 ans.

 

© Raffles Hotels & Resorts

« Chez Accor, la direction juridique fait partie intégrante du business. Gérer des hôtels est notre métier, et pour cela, il faut des contrats ! » explique Besma Boumaza. Loin d’être relégué à une fonction support, le juridique est au cœur de l’activité, d’autant plus depuis le changement de business model du groupe, opéré en 2018. « Désormais, 95 % de nos hôtels relèvent de contrats de gestion hôtelière ou de franchise, ils  ne sont plus notre propriété ».

Un nouveau business model impactant

En choisissant de devenir un pur prestataire de services centré sur la gestion hôtelière, le groupe Accor a également dû faire évoluer sa culture et ses modes de travail. Et le juridique se place au cœur de cette transformation. « Les milliers de contrats afférant à nos 4 800 hôtels sont devenus notre asset principal. Nous avons donc travaillé à les rendre meilleurs, mais aussi à mieux les gérer, grâce à plateforme novatrice. L’utilisation de la technologie pour le suivi de ces contrats et de leurs clauses (de performance, de renouvellement…) aide nos équipes opérationnelles à les monitorer efficacement. »

L’enjeu de la digitalisation du secteur

Dans un contexte de digitalisation accrue du secteur du tourisme, les juristes sont également largement sollicités pour mettre sur pied le plan digital du groupe. « Nous devons réagir face à des concurrents et disrupteurs qui viennent se poser en intermédiaires entre nos clients et nous (Booking, Expedia…) ». En lien permanent avec les directions achats, digital et marketing, les 20 collaborateurs de la direction juridique du siège sont impliqués sur toute la durée de vie des projets.  Au siège d’Issy-les-Moulineaux, ils traitent des questions de propriété intellectuelle, e-commerce, IT, marques, achats, immobilier… tandis que dans les directions régionales en Europe et à travers le monde, les 90 juristes s’occupent majoritairement des développement et business hôteliers au jour le jour.

Pour une hiérarchie allégée

L’agilité s’impose donc comme le maître-mot chez Accor. S’adapter, les équipes le font en permanence… et pas seulement parce que le groupe est présent dans 90 pays. « Porté par deux entrepreneurs ambitieux, le groupe Accor a développé dès sa création en 1967, un management à la hiérarchie légère. L’esprit d’initiative est encouragé et l’accès aux dirigeants est ouvert ». Cet esprit agile se ressent au quotidien au sein de la direction juridique du siège, dont les 20 collaborateurs sont en contact avec le Comex dès que nécessaire. « Ici, les gens collaborent beaucoup ensemble. A une période, nous avons même aboli toute hiérarchie en tentant l’aventure de l’écosystème libéré. Ce fut très enrichissant. Il en découle aujourd’hui une structure allégée qui n’a pour objectif que d’aider les gens à travailler ensemble efficacement ».

Vive les jeunes !

Inutile de se balader très longtemps dans les allées colorées du siège d’Accor pour constater que la moyenne d’âge y est très jeune. Associés depuis 2016 aux décisions stratégiques du groupe au sein du « ComeY» (shadow comex pour la génération Y), les jeunes sont particulièrement écoutés. « Ils ont une vision très large qui enrichit nos réflexions. Ils nous aident tout simplement à être prêts pour l’avenir. Globalement, nos collaborateurs sont très impliqués : ils aiment ce qu’ils font et ils ont tous une idée de comment améliorer le business ». Le groupe Accor mène d’ailleurs une réflexion sur le sens du travail, afin que ses collaborateurs éprouvent le même plaisir à venir travailler que ses hôtes à séjourner dans ses hôtels.

Le candidat idéal digital, ouvert au monde, sympathique et rigoureux, il ne se voit pas uniquement comme un juriste. Il aime le business et sait réfléchir et interpréter le droit !

Le défi du juriste de demain La digitalisation du business va-t-elle entrainer la digitalisation du droit et sa standardisation ?

Contact :

Besma.BOUMAZA@accor.com

 

JPR-CAP : un serial entrepreneur au grand cœur

Libérez votre créativité comme Jean-Paul Rémézy, président fondateur de JPR-CAP, serial entrepreneur au grand cœur

ORPEA déploie son modèle de valeurs dans le monde

ORPEA : leader mondial de prise en charge de la Dépendance avec des établissements de santé dans 16 pays. Yves Le Masne, son DG, a gravi tous les échelons en 26 ans.

CNH Industrial : la fabrique à talents internationaux

Vous rêvez d’une carrière à l’international ? Luc Billiet, General Manager Aftermarket Solutions de CNH Industrial, vous donne ses conseils pour réussir.

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.

La valeur la plus importante pour BPCE ? Ses actifs… humains

Envie d’en savoir plus sur le métier de banquier en 2020 Marc Bonnemains vous présente le groupe BPCE de l’intérieur.

Nexter tire dans le mille

Nexter agit sur tous les fronts ! Innovation, transformation digitale, conquête de nouveaux marchés à l’export… Le point avec Sylvain Rousseau, (Sup’Aéro 93 HEC 2004) COO du leader de la défense terrestre