Économie, histoire, géographie, sociologie, anthropologie, biologie, épidémiologie… Par son approche ouverte de la démographie, l’Institut national d’études démographiques (Ined) se veut avant tout pluridisciplinaire. Un esprit d’ouverture partagé par Magda Tomasini (ENSAE ParisTech 98), sa directrice.

 

Ined / Photographe : Raphaël de Bengy

Quel regard portez-vous sur le monde des statistiques ?

Toutes les étapes du monde des statistiques me passionnent : définir un concept, collecter des données, les exploiter… Ce qui m’intéresse particulièrement, c’est la manière dont les statistiques nourrissent la réflexion sur une problématique et la façon dont nous pouvons faire communiquer des systèmes d’information pour enrichir des données, les valider ou les relativiser, en lien avec leur mode de recueil. Les postes que j’ai occupés dans le domaine des politiques sociales ont été à chaque fois très riches dans ces domaines. Ce qui m’anime aujourd’hui à l’Ined, c’est cette même approche, innovante et extrêmement rigoureuse, qui nous permet de faire avancer la recherche sur les questions clés des changements démographiques et d’apporter un éclairage objectivé aux pouvoirs publics sur des questions parfois sensibles.

Qu’en est-il du big data et de la data science ?

Le big data permet de remettre au goût du jour certaines études statistiques, comme l’analyse des données, et de traiter des phénomènes rares portant sur les données de santé par exemple. À l’Ined, des chercheurs et des ingénieurs développent actuellement des méthodes pour mieux comprendre ces informations parfois non structurées afin de les qualifier, les analyser et les exploiter. Ce sont là des enjeux très stimulants pour la science de demain.

Quelles évolutions marquent le domaine statistique aujourd’hui ?

La data visualisation devient de plus en plus importante du fait du grand nombre de variables disponibles, tout comme les recherches concernant les données issues des réseaux sociaux. Mais une chose ne change pas : la rigueur !

Quelles opportunités peuvent-elles alors ouvrir à un jeune dip’ ?

A l’Ined, deux portes principales s’ouvrent à lui : la recherche ou l’ingénierie de recherche qui porte sur la création de méthodes innovantes. Il peut évoluer vers de l’encadrement, de doctorants ou d’équipes, en France ainsi qu’à l’international grâce aux nombreux partenariats de l’institut en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique. Les portes des universités américaines les plus prestigieuses peuvent ainsi s’ouvrir à lui. La recherche est un lieu d’échanges et de fertilisation croisée entre divers organismes, domaines ou pays.

Le conseil de Magda Tomasini « On ne calcule pas des stats pour des stats. On le fait pour répondre à une question et ce sont les résultats obtenus qui nous tiennent en haleine. Trouver la bonne méthode pour obtenir les résultats est passionnant. Devant vous, vous avez un champ de découverte infini et fertile. Mais avant tout, faites ce qui vous plaît ! Quand on a cette chance, on arrive à construire une carrière cohérente et passionnante. »

En quoi les jeunes ENSAE sont-ils « prêts » pour l’Ined ?

Parce qu’ils ont reçu une formation pluridisciplinaire combinant une excellente approche théorique et empirique. La pluridisciplinarité, notamment vis-à-vis des sciences humaines et sociales, et ce lien avec la théorie appliquée sont fondamentaux. Je conserve aujourd’hui encore ce goût pour la résolution des problèmes. La pluridisciplinarité nous permet de chercher différentes voies pour trouver une solution satisfaisante et par ce biais, suscite une certaine efficacité dans le travail.

#MaParisTechTouch « Le groupement ParisTech apporte une vraie touche multidisciplinaire qui permet de sortir de ses carcans et de dialoguer avec des profils très variés et atypiques : champion de bridge, musicologue… Cette diversité facilite le travail en équipe et surtout, vous octroie une ouverture sur le monde indispensable aujourd’hui. Vous devez conserver cette ouverture pour vous adapter facilement aux évolutions rapides du monde actuel. »

« À l’Ined, toutes les conditions sont réunies pour vous épanouir dans la recherche. »

 

Contact : magda.tomasini@ined.fr

Top 3 des livres pour la rentrée

Découvrez notre sélection de livres d’été, à la fois chiil et utiles, pour être au top à la rentrée.

Intermarché : le futur Amazon de l’alimentaire ?

François Pereira a tout de suite été séduit par la volonté d’Intermarché de se transformer à grand renfort de digital. Aujourd’hui, il lance un appel : « rejoignez-nous dans cet univers dynamique ! »

Le tourisme a la tête dans les étoiles

Un petit weekend au-dessus de la stratosphère ça vous tente ? 50 ans après le premier pas de l’homme sur la Lune, le tourisme de l’espace met en ébullition les plus grands milliardaires américains. Mais si le pique-nique sur la Voie Lactée n’est pas encore d’actualité, l’espace s’impose pourtant déjà comme le meilleur allié de vos vacances. Explications.

Handicap sans frontières

La CGE et MHA ont remis à 13 étudiants en situation de handicap des bourses en présence de Richard Ferrand et Sophie Cluzel à l’Assemblée nationale.

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Terra Lacta : au cœur des territoires, au cœur de la société

Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine. Découvrez l’entreprise avec Philippe Dantas (Université Nancy-II et ENSAIA 08), CFO et CIO.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

Accor : les juristes dans le mouvement

Les équipes juridiques d’Accor sont très impliquées dans le business explique Besma Boumaza (DEA Droit Assas 2000), directeur juridique et conformité.