Économie, histoire, géographie, sociologie, anthropologie, biologie, épidémiologie… Par son approche ouverte de la démographie, l’Institut national d’études démographiques (Ined) se veut avant tout pluridisciplinaire. Un esprit d’ouverture partagé par Magda Tomasini (ENSAE ParisTech 98), sa directrice.

 

Ined / Photographe : Raphaël de Bengy

Quel regard portez-vous sur le monde des statistiques ?

Toutes les étapes du monde des statistiques me passionnent : définir un concept, collecter des données, les exploiter… Ce qui m’intéresse particulièrement, c’est la manière dont les statistiques nourrissent la réflexion sur une problématique et la façon dont nous pouvons faire communiquer des systèmes d’information pour enrichir des données, les valider ou les relativiser, en lien avec leur mode de recueil. Les postes que j’ai occupés dans le domaine des politiques sociales ont été à chaque fois très riches dans ces domaines. Ce qui m’anime aujourd’hui à l’Ined, c’est cette même approche, innovante et extrêmement rigoureuse, qui nous permet de faire avancer la recherche sur les questions clés des changements démographiques et d’apporter un éclairage objectivé aux pouvoirs publics sur des questions parfois sensibles.

Qu’en est-il du big data et de la data science ?

Le big data permet de remettre au goût du jour certaines études statistiques, comme l’analyse des données, et de traiter des phénomènes rares portant sur les données de santé par exemple. À l’Ined, des chercheurs et des ingénieurs développent actuellement des méthodes pour mieux comprendre ces informations parfois non structurées afin de les qualifier, les analyser et les exploiter. Ce sont là des enjeux très stimulants pour la science de demain.

Quelles évolutions marquent le domaine statistique aujourd’hui ?

La data visualisation devient de plus en plus importante du fait du grand nombre de variables disponibles, tout comme les recherches concernant les données issues des réseaux sociaux. Mais une chose ne change pas : la rigueur !

Quelles opportunités peuvent-elles alors ouvrir à un jeune dip’ ?

A l’Ined, deux portes principales s’ouvrent à lui : la recherche ou l’ingénierie de recherche qui porte sur la création de méthodes innovantes. Il peut évoluer vers de l’encadrement, de doctorants ou d’équipes, en France ainsi qu’à l’international grâce aux nombreux partenariats de l’institut en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique. Les portes des universités américaines les plus prestigieuses peuvent ainsi s’ouvrir à lui. La recherche est un lieu d’échanges et de fertilisation croisée entre divers organismes, domaines ou pays.

Le conseil de Magda Tomasini « On ne calcule pas des stats pour des stats. On le fait pour répondre à une question et ce sont les résultats obtenus qui nous tiennent en haleine. Trouver la bonne méthode pour obtenir les résultats est passionnant. Devant vous, vous avez un champ de découverte infini et fertile. Mais avant tout, faites ce qui vous plaît ! Quand on a cette chance, on arrive à construire une carrière cohérente et passionnante. »

En quoi les jeunes ENSAE sont-ils « prêts » pour l’Ined ?

Parce qu’ils ont reçu une formation pluridisciplinaire combinant une excellente approche théorique et empirique. La pluridisciplinarité, notamment vis-à-vis des sciences humaines et sociales, et ce lien avec la théorie appliquée sont fondamentaux. Je conserve aujourd’hui encore ce goût pour la résolution des problèmes. La pluridisciplinarité nous permet de chercher différentes voies pour trouver une solution satisfaisante et par ce biais, suscite une certaine efficacité dans le travail.

#MaParisTechTouch « Le groupement ParisTech apporte une vraie touche multidisciplinaire qui permet de sortir de ses carcans et de dialoguer avec des profils très variés et atypiques : champion de bridge, musicologue… Cette diversité facilite le travail en équipe et surtout, vous octroie une ouverture sur le monde indispensable aujourd’hui. Vous devez conserver cette ouverture pour vous adapter facilement aux évolutions rapides du monde actuel. »

« À l’Ined, toutes les conditions sont réunies pour vous épanouir dans la recherche. »

 

Contact : magda.tomasini@ined.fr

JPR-CAP : un serial entrepreneur au grand cœur

Libérez votre créativité comme Jean-Paul Rémézy, président fondateur de JPR-CAP, serial entrepreneur au grand cœur

ORPEA déploie son modèle de valeurs dans le monde

ORPEA : leader mondial de prise en charge de la Dépendance avec des établissements de santé dans 16 pays. Yves Le Masne, son DG, a gravi tous les échelons en 26 ans.

CNH Industrial : la fabrique à talents internationaux

Vous rêvez d’une carrière à l’international ? Luc Billiet, General Manager Aftermarket Solutions de CNH Industrial, vous donne ses conseils pour réussir.

Un self-made man à la tête de DOMITYS

Jean-Marie Fournet a cofondé Domitys, le n°1 des résidences services seniors. Il nous partage son parcours, son quotidien de PDG et ses ambitions pour l’entreprise.

Delacre : succombez aux « guilty pleasure »

« Bienvenus dans une entreprise délicieusement régressive » assure Véronique Magro, Head of Controlling et reporting chez Delacre

Innovation et RSE, les arômes d’exception de Nespresso

L’innovation selon Nespresso ? Eclairage en mode robusta par Jean-Michel Cecconi directeur de l’open innovation et Clémence Nutini, responsable RSE chez le pro du café

[TUTO] Écolo même au bureau

. Et si, en plus de votre politique zéro déchet à la maison, vous vous mettiez au vert même au bureau ? Voici cinq gestes simples pour améliorer votre impact écologique au boulot.

Horus Pharma : une innovante affaire de famille

L’objectif d’Horus Pharma ? Recourir à la réalité augmentée pour faciliter le quotidien des patients et des médecins. Rencontre avec Claude Claret, DG et fondateur du laboratoire ophtalmologique

Faites le plein d’énergie chez ENGIE !

L’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, l’utilisation raisonnée des ressources… Voici les grands enjeux d’ENGIE pour devenir le leader mondial de la transition énergétique.

Petit Forestier : pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux !

Petit Forestier est une entreprise familiale où il est possible de progresser et de réaliser de beaux parcours professionnels estime Fréderic Vannson, son Directeur technique.