LE GRAND ENTRETIEN

 

Continuité, innovation, rupture : comment Eric Lamarque aborde-t-il son mandat à la tête de l’IAE de Paris ? Nommé à la direction de cet Institut pas tout à fait comme les autres en septembre dernier, cet homme à l’énergie résolument collaborative et qui se définit lui-même comme « un pur produit de l’université » nous en dit plus.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à dire oui à l’IAE de Paris ?

Universitaire, je le suis et reste très attaché à ce modèle. Si je n’avais pas eu l’université pour étudier quand j’ai débarqué de ma campagne gersoise, je n’aurais sans doute pas fait grandchose. Alors tant que je pourrai porter de beaux projets à l’université, je le ferai ! Pour moi, une des questions clés de l’enseignement supérieur est celle de savoir si l’éducation est un bien de consommation comme les autres. Je ne le pense pas et c’est pourquoi je suis attaché à défendre un modèle public de formation en management rattaché à l’université.

© IAE Paris

© IAE Paris

C’est pour cela que vous envisagez votre direction sous un prisme collaboratif ?

J’ai déjà eu beaucoup de resposabilités dans le milieu de l’enseignement supérieur qui m’ont permis d’en appréhender tous les enjeux : prendre la direction d’une école n’était donc pas un but absolu. C’est pour cela que j’ai souhaité prendre la tête de l’IAE de Paris sous l’angle du consensus. Avec le Comité de Direction, nous avons donc lancé une démarche de planification stratégique pour identifier, dans une logique transverse et participative, nos forces et nos marges de progression. Dans les 3 prochains mois, nous allons le partager avec les parties prenantes de l’IAE : corps professoral bien sûr, mais aussi corps administratif afin que chacun puisse s’approprier ce diagnostic.

« Mon ambition pour l’IAE de Paris ? Le maintenir encore et toujours comme l’acteur de référence en matière de gestion dans l’enseignement public de la gestion. »

Qui dit université dit recherche : qu’en est-il à l’IAE de Paris ?

Elle fait évidemment partie de nos priorités stratégiques. Nous développons notre recherche via des projets structurés et proches des entreprises sur 6 axes principaux (gouvernance, instrumentation de gestion, marques et valeur, RSE, restructurations, risques et décision) dans une logique d’enrichissement mutuel. Des relations étroites institutionnalisées au travers de nos 5 chaires de recherche.

A ce titre, votre appartenance à Paris 1 est évidemment un atout ?

Absolument. Et c’est pour cela que nous souhaitons renforcer notre position au sein de l’université. Car si notre statut d’Etablissement Public Administratif (inédit dans le paysage des IAE français) nous conduit à une certaine indépendance, je suis en lien constant avec son Président. J’ai d’ailleurs tendance à définir l’IAE de Paris comme un centre d’expertise de Paris 1 en matière de formation continue en management.

Quels sont les principaux défis qui vous attendent ?

Le manager d’une école est là pour faciliter les projets qui lui semblent positifs pour son institution. C’est pour cela que je m’inscris dans une démarche de co-création et de co-construction des savoirs avec les entreprises et au service de la formation. Un défi personnel m’attend également : celui de conjuguer mes missions de directeur et de professeur, de conserver mes cours et le pilotage de mes projets de recherche.

L’IAE de Paris en 3 mots ?
Cohésion, différenciation, au service des étudiants et de leur environnement.

S’il ne fallait donner qu’une bonne raison de rejoindre l’IAE de Paris ?

L’IAE de Paris, c’est le meilleur rapport qualité / réputation / prix de la place ! La qualité d’abord : nos professeurs de très haut niveau sont tous reconnus dans leur domaine et régulièrement évalués par nos étudiants dans une logique constructive d’amélioration continue. Le prix ensuite : suivre une de nos formations coûte en moyenne deux fois moins cher que partout ailleurs. La réputation enfin : nous faisons partie de Paris 1 et donc du Top 50 des universités les plus connues au monde.

Retrouvez le témoignage de Sébastien Meurger, tout juste diplômé de l’IAE Paris

Ma vie d’étudiant à l’IAE de Paris

 

Retrouvez le témoignage de Géraldine Schmidt, professeur et Directrice adjointe en charge de la recherche de l’IAE Paris

Ma vie de prof à l’IAE de Paris