Le Grand Ouest, c’est un peu comme partir à l’aventure dans cette nouvelle grande région, constituée par la Bretagne, la Normandie et les Pays de Loire, qui façonne une portion de France où l’entreprise côtoie de près l’enseignement supérieur.

 

© Fotolia

© Fotolia

APPRENDRE L’ENTREPRISE
Ça commence par les prépas réputées que l’on trouve dans les villes d’Angers, Brest, Caen, Cherbourg, Quimper, Nantes, Rennes et Saint- Brieuc pour intégrer les nombreuses grandes écoles de commerce (Audencia Business School) et d’ingénieurs (Centrale), les universités (EBS), les IEP (Rennes) et autres écoles spécialisées (Agrocampus) du Grand Ouest. Partenaires dans divers domaines (programmes pédagogiques, interventions de professionnels, stages, apprentissage, contrats de recherche, financement de chaires, etc.), l’entreprise et l’enseignement supérieur forgent les futurs ingénieurs et les cadres de l’économie de demain à l’instar de l’Isen Brest qui a tissé des relations avec des groupes présents dans la région comme Thales, Orange, Alcatel, DCNS, la banque Arkea et OVH. Nombre d’entreprises étrangères s’implantent dans le Grand Ouest. Ainsi, plus du quart des grands groupes installés dans les Pays de la Loire se trouve sous le contrôle d’organisations étrangères (Motorola, Alcatel, Philips). De même, les organismes de recherche n’hésitent pas à conclure des accords-cadres avec des établissements. Ainsi, l’Inria, organisme public de recherche dédié aux sciences et technologies du numérique, a établi des partenariats avec l’École des mines de Nantes et l’université de Rennes 1.

 

 

FORUMS À GOGO
Les grandes écoles et les universités de la région du Grand Ouest multiplient les événements et les partenariats pour mettre en contact étudiants et entreprises. Le “ Forum Atlantique “ reçoit plus de 80 entreprises leaders dans leur activité (BTP-Construction, Audit-Conseil, Énergie-Environnement, Finance, Industrie, SSII). Il accueille 2 300 visiteurs pour un rendez-vous annuel du premier emploi ingénieur qui s’adresse aux élèves ingénieurs de Mines de Nantes, de l’ICAM, de l’École Supérieure du Bois, d’Oniris, de Polytech Nantes et de Centrale Nantes. La 25e édition du “ Forum Grand Ouest “ attire chaque année à Rennes près de 3 000 étudiants et plus de 65 entreprises pour des recrutements en sciences et technologies (informatique, génie civil, mécanique, chimie, télécoms). Etudiants et entreprises se côtoient en direct aux “ Têtes de l’emploi “ où plus de 2 000 étudiants trouvent stages ou emplois dans des entreprises comme Dachser, DB Schenker. Pomona, Lacroix group ou Ikea. A Vannes, le “ Forum Entreprises “ de l’Université Bretagne Sud (UBS) permet à des centaines d’étudiants de trouver un stage d’études ou un emploi dans de grands groupes nationaux comme Cap Gemini et des entreprises locales.

 

 

START ME UP
Les nombreux incubateurs que recèle le Grand Ouest comme le “ Fab lab “ du pays de Lorient, “ Normandie Incubation “, fondé en 2000 par l’Université de Caen Basse-Normandie (UNICAEN) ou “ l’Incubateur Centrale-Audencia “, constituent le fer de lance de l’entrepreneuriat étudiant. En outre, le Pôle de l’entrepreneuriat étudiant en Bretagne [P2EB] développe la culture entrepreneuriale par le biais de la mise en place d’une plate-forme web, de la constitution d’un réseau de l’entrepreneuriat breton et de l’accompagnement des étudiants dans les concours de création d’entreprises. De son côté, l’académie de Rennes met en oeuvre des actions de relations Ecole/Entreprise avec le Groupement des Fédérations Industrielles de Bretagne en délivrant des récompenses aux étudiants d’écoles d’ingénieurs lors des « Trophées des Projets Industriels ». En pays de Loire, le programme “ Les Entrepreneuriales “ implanté sur 5 campus universitaires (Angers – Laval – Le Mans – Nantes – La Roche-sur-Yon), associe des représentants de l’enseignement supérieur, le Pôle Entrepreneuriat Etudiant, des finances publics, des sponsors et nombre d’entreprises partenaires (EDF, KPMG, GAN…).

 

 

Patrick Simon