À l’ESSEC, « l’esprit pionnier » n’est pas vaine devise. C’est qu’en effet, l’école se distingue par ses innovations pédagogiques et par sa capacité à faire entrer, dès les premières semaines, ses étudiants de plain-pied dans les enjeux du management de demain. Le premier trimestre de l’année de Pré-Master rompt ainsi avec les codes d’un enseignement théorique en envoyant, un mois, les étudiants de la Grande École sur le terrain comme exécutants. Voici mon expérience : plongée chez IKEA à Franconville. Par Rémy Deshayes, étudiant 1e année Grande Ecole à l’ESSEC Business School

 

Les 10 ans d’une expérience unique : le stage terrain

Après avoir attendu avec impatience le début de cette expérience, qui m’intriguait tout autant qu’elle m’enthousiasmait, le lundi 16 octobre marque enfin le lancement de la dixième édition du stage terrain au sein du vaste programme pédagogique de « découverte et connaissance des organisations ». Il est 10 heures et comme souvent chez IKEA à Franconville, le premier jour de la semaine est rythmé par l’accueil de nouvelles recrues. C’est ainsi, qu’au sein d’une équipe de huit futurs collègues, je vais être sensibilisé à l’histoire de l’entreprise mais aussi formé aux rudiments de la sécurité au travail pendant une journée intense qui marque mon entrée dans la grande famille des collaborateurs IKEA. Je suis ensuite rapidement intégré au sein de l’équipe de relation client dans laquelle j’évoluerai en tant qu’hôte de caisse mais aussi comme agent de remise des commandes ou encore membre du SAV.

 

Management, hiérarchie et relations organisationnelles

L’expérience terrain est jalonnée de découvertes et d’étonnements qui marqueront ma vision du management et du fonctionnement d’une entreprise et ce, d’autant plus que je m’apprête à l’étudier de manière théorique, une fois de retour sur les bancs de l’ESSEC.
C’est ainsi que j’ai découvert la culture IKEA marquée par des valeurs de soutien, d’écoute et de partage et où la hiérarchie semble adoucie par le port d’une même tenue du collaborateur en caisse jusqu’au directeur du magasin mais aussi et surtout par la présence bienveillante de responsables sur le terrain. Cette expérience est l’occasion d’une véritable réflexion sur le management, la hiérarchie mais aussi les relations organisationnelles qui m’ont semblé être la clé de voute de la réussite du magasin en permettant à chacun d’évoluer dans un cadre agréable dans lequel il se sent soutenu et pour lequel il est prêt à être présent chaque jour avec le même plaisir.

 

Une expérience riche, miroir d’un véritable « esprit ESSEC »

Enfin, l’expérience terrain, reflet de la volonté de l’ESSEC de mettre l’humain en avant, est avant tout riche d’enseignements personnels. Après deux ans de classe préparatoire, ce mois de stage met au défi notre adaptabilité, notre capacité à nous intégrer dans une nouvelle équipe et ce dans un environnement inhabituel pour ne pas dire inconnu. Ce fut aussi l’occasion d’être témoin du courage et du sérieux que déploie, chaque jour, chacun des presque 500 collaborateurs du magasin de Franconville. J’ai été particulièrement marqué par l’importance des relations en entreprise vecteur d’une véritable dynamique à la fois personnelle au sein d’une équipe mais aussi de façon plus générale au niveau du groupe.

Je ne peux donc conclure sans remercier l’ensemble des collaborateurs du magasin pour leur accueil et la bienveillance dont ils ont fait preuve tout au long de cette mémorable expérience.

 

En savoir plus sur le programme Expérience Terrain mis en place par l’ESSEC Business School : https://www.youtube.com/watch?v=knSJl4MdQxg

 

 

Une étudiante de Dauphine mène de concert ses études et sa passion

À seulement 19 ans, Madeleine Bénézit est déjà étudiante en 3e année à l’Université Paris-Dauphine, future cheffe d’orchestre et présidente de la J.E. de Dauphine. Portrait.

[Selfie] Marion Thomas l’ingénieure qui tombe à pic

Marion Thomas mène une double-vie ! Étudiante en génie industriel à Grenoble INP, elle est également l’une des meilleures grimpeuses sur glace du monde. Portrait.

[Selfie] Nez pour briller

Marine Ipert, diplômée de l’ISIPCA, vient de réaliser son rêve grâce à la formation interne de Symrise : devenir parfumeur-créateur.

[selfie] Talent aiguille

Mètre-ruban, épingles et aiguilles en mains, Julia Stratmann est LA révélation de l’Istituto Marangoni à Paris, l’école de mode et de design.

FieldBox.ai : la startup qui révolutionne l’industrie

Créée en 2011 et incubée à Telecom ParisTech, FieldBox.ia entend révolutionner l’industrie à grand renfort de data et d’intelligence artificielle.

Medhy Naamane, 17 ans et déjà à l’honneur à HEC Paris !

Eloquentia@hec n’a pas laissé son vainqueur sans voix. Medhy Naamane, élève en Première S au Lycée Jules Verne de Forges-les Bains (91) a remporté le 17 juillet dernier la finale du concours Eloquentia@hec, premier concours national de prise de parole en public dédié aux lycéens. Il revient sur cette aventure unique.

Surfez couvert avec ANOZR WAY

Parmi les jeunes pousses hébergées par l’IMT : ANOZR WAY, une solution de cybersécurité à destination des grands groupes ou des PME. Comment ça marche ? Son cofondateur, Alban Ondrejeck, nous dit tout !

Ordi pour tous

L’étudiant à CESI Arras a lancé avec deux camarades de promo le projet étudiant ITeach. Pour que le numérique soit accessible à tous.

Une victoire marquée d’une pierre blanche

L’étudiante en géologie à UniLaSalle est arrivée en 2nde place du concours mondial Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe.

Grâce à Pulse Origin, la réunionite c’est fini !

Pour l’édition 2019 de VivaTech, Grenoble École de Management a mis en avant ses startups, parmi lesquelles Pulse Origin, qui veut en finir avec la réunionite