La Maison du Management dévoile mardi 12 avril 2016 un recueil de 72 contributions sur le management en 2030 à l’occasion de sa 20e convention thématique.

 

 

Quel management pour la Génération Y ?

 

 

Les métamorphoses de la société bouleversent profondément notre économie. Les effets de la révolution numérique n’en sont encore qu’à leurs débuts. Des start-up qui n’existaient pas il y a vingt ans enfoncent des entreprises qu’on croyait solides comme le roc. De nombreux jeunes diplômés délaissent aujourd’hui le salariat pour entreprendre et vivre intensément des projets à leur main. Les repères évoluent très vite : quels seront les impacts de la mondialisation, de l’accélération, des réseaux sociaux… sur le management de nos organisations et des hommes ? Que voudront dire les mots agilité, collaboratif, long terme ? Pensez-vous que nous assistons à la fin du management ? Cf. le livre de Gary Hamel, professeur à la Harvard Business School et à la London Business School, qui publiait récemment The future of management. Traduit en français, le titre est devenu La fin du management !

 

Soixante-douze personnalités du monde des affaires, de l’Administration et de la société civile ont répondu à deux questions :

 

1. Quelles évolutions majeures de la société viendront de votre point de vue impacter le plus le management des organisations et des hommes ?

2. Quelles seront d’après vous les conséquences de ces évolutions sur le management des organisations et des hommes ?

 

La consigne est simple : « Les angles pour aborder ces questions sont multiples : vos convictions, vos expériences, vos perceptions, vos intuitions… Des faits, des jugements, des opinions… Surtout pas de langue de bois : vision et visions bienvenues. Créativité et humour sont appréciés. Une seule contrainte, la concision : pas plus de 20 lignes en tout, format d’édition oblige, votre emploi du temps certainement aussi ! »

 

Ce recueil a été réalisé par Jeanne-Marie Hallion (Coach Delta), Benoit Tulasne (Sosten Consulting), Laurence Constant et Philippe Détrie (La Maison du Management).