LE tournoi universitaire international de rugby à 7

L’équipe d’Afrique du Sud, vainqueur de la France en finale, est une des toutes meilleures équipes au monde.L’équipe d’Afrique du Sud, vainqueur de la France en finale, est une des toutes meilleures équipes au monde.

L’équipe d’Afrique du Sud, vainqueur de la France en finale, est une des toutes meilleures équipes au monde.

Pardon ? Vous avez parlé de rugby à 7 ? Tout à fait, nous avons bien dit 7. C’est une variante du rugby à XV qui se joue, naturellement, avec des équipes de sept joueurs. Les dimensions du terrain et la majeure partie des règles restent inchangées. Cependant les matchs, bien plus exigeants physiquement, ne durent que 2x7minutes. Le rugby à 7, c’est un sport spectaculaire, et plus propice aux actions d’éclat que son grand frère. Le jeu est plus fluide, plus rythmé, plus stratégique : moins de mêlées et de mauls, plus de feintes et de crochets. C’est un sport visuellement très intéressant qui table particulièrement sur la rapidité, l’agilité des attaquants, l’implacabilité des défenseurs. Au rugby à 7, la moindre erreur ne pardonne pas !

Voilà ce qui se passe sur le terrain. Dans les tribunes, là aussi l’ambiance est différente de celle du rugby à XV. Certes les supporters sont toujours là à s’époumoner pour soutenir leurs favoris, mais l’ambiance est plus festive, plus déjantée, plus décontractée. Un vrai moment de plaisir à partager entre amis.

C’est donc un tournoi de ce sport qui se déroulera à Châtenay-Malabry les 18 et 19 mai prochains. Il réunit pour sa septième année consécutive plus de 240 joueurs de rugby : les meilleurs universitaires venus des quatre coins du monde. 12 équipes masculines, 4 équipes féminines s’affrontent sur le terrain du campus de l’école Centrale Paris. Participeront cette année les équipes de Clermont, Paris, Euskadi, Oxford, Cambridge, les sélections nationales de Bulgarie, de Moldavie, de Belgique, de Chine, du Kenya, d’Afrique du Sud et de France chez les hommes, et celles de Paris, Euskadi, Belgique et France chez les femmes. Le niveau du tournoi est très relevé. Ainsi Antoine Battut, joueur du Top 14, et Earl Lewis, arrière des Lions – AFS, ont participé aux précédentes éditions du Centrale 7. Ce sont des matchs entre des équipes de haut niveau auxquels il vous est permis d’assister, gratuitement bien entendu.

Le rugby se conjugue également au féminin, avec ici l’équipe de Belgique.

Le rugby se conjugue également au féminin, avec ici l’équipe de Belgique.

Cet évènement de grande qualité est organisé de A à Z par une bande de sympathiques élèves ingénieurs de l’école Centrale Paris faisant partis de l’association Centrale 7. Huit élèves de deuxième année et trente de première année préparent cette septième édition avec un soin méticuleux. L’un des objectifs de l’association est de promouvoir les valeurs du rugby, et de s’inscrire dans la dynamique d’émergence de ce nouveau sport olympique. En effet, en 2009, le CIO a intégré le rugby à 7 parmi les sports qui seront présents aux Jeux Olympiques d’été de 2016 à Rio de Janeiro. Le Centrale 7 a le soutien de grands noms du rugby comme Pierre Berbizier, entraîneur du Racing Métro 92, ou Matthieu Blin, ancien talonneur du Stade Français.

Ce tournoi sportif a également pour objectif de rapprocher les étudiants du monde de l’entreprise. En effet, tout au long de l’évènement on trouve aux abords du terrain des représentants de grandes entreprises qui viennent présenter leur métier, leur filière, les profils qu’ils recherchent. Les étudiants intéressés ou à la recherche d’un stage sont vivement encouragés à laisser leur CV. Les entretiens se passent dans un cadre moins formel et plus propice à l’échange que les forums habituels.

Le Centrale 7, c’est tout cela, mais aussi des animations de folie autour du terrain, une grande diversité culturelle, la possibilité de rencontrer en toute simplicité des joueurs du Top 14 – en quelques mots, un tournoi exceptionnel de rugby à 7, qui a lieu à quelques minutes seulement de Paris. Ne manquez donc surtout pas la septième édition du Centrale 7, le mercredi 18 et le jeudi 19 mai prochains sur le campus de l’école Centrale à Châtenay-Malabry.

Laurence de Bary, responsable communication Centrale 7

Plus d’infos http://c7.campus.ecp.fr ou laurence.de-bary@centrale7.com