Portrait

 

« Réussir ensemble notre Université d’Avignon, un établissement public d’avenir. » Telle est la devise du président de l’Université d’Avignon, Philippe Ellerkamp, très attaché au développement des territoires et à l’accompagnement de ses étudiants…. Portrait. – Par Patrick Simon

 

Quelle université pour demain ?

Le problème universitaire ne se résume pas uniquement à la mise en place de 26 COMUEs. Le traumatisme national du classement de Shanghai ayant fait réagir les universités françaises, on considère qu’il faut de grands centres de recherche et d’enseignement pour entrer dans la compétition mondiale. Toutefois, le système universitaire mondial n’étant pas construit sur des universités gigantesques, cette logique centralisatrice de la France doit être nuancée. En effet, il ne faut pas oublier la qualité de la relation entre chercheurs que nécessite l’interdisciplinarité, et le point de vue humain et social en direction des étudiants qui demandent des établissements à taille humaine. Enfin, les petites et moyennes universités ont une relation privilégiée à leur territoire, source de complémentarité avec les entreprises.

© Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse

© Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse

Comment l’université d’Avignon assure-t-elle le développement des territoires ?

Les agrosciences constituent l’un des deux axes de recherche officiel de notre établissement et bénéficient de la proximité du centre régional INRA PACA Labellisé Campus des métiers et des qualifications en agrosciences, nous comptons 140 formations, 80 partenaires socio-économiques et 5 000 étudiants. Nous proposons des formations en lien avec les besoins du territoire tout en répondant aux besoins du marché de l’emploi et des entreprises, en étroite collaboration avec nos sites d’entrepreneuriat. Notre second axe de recherche, en association avec le CNRS, l’EHESS, la Maison Jean Vilar, les Ateliers Nationaux de l’Ecriture, l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle, les Festivals d’Avignon et de Cannes porte sur la culture, le patrimoine et le numérique. Il s’inscrit dans un ensemble patrimonial et touristique avignonnais mondialement connu.

Que représente l’initiative Ville Campus ?

Nous menons trois types d’actions massives à destination des publics étudiants les plus fragiles qui connaissent de nombreux échecs et abandons en début de cycle (L1), sur un campus accueillant 14 % d’étudiants étrangers issus de 90 nationalités. Un volet campus-info permet un accompagnement juridique, social, scolaire et professionnel. Le second axe concerne leur bien-être (sport, nourriture, équilibre psychologique, logement…). Enfin, la ville d’Avignon leur offre un certain nombre de services sociaux, culturels et administratifs.

« Nous sommes aujourd’hui en quête de spiritualité »

J’aime la nature, les activités de plein air et les randonnées de haute montagne. J’apprécie les formes cinématographiques de l’Héroic-Fantasy, comme Star Wars, le Seigneur des anneaux ou Matrix qui comportent des éléments intéressants de nature philosophique, voire mystique, tout en traitant de la place de l’individu dans le monde. Le festival d’Avignon me procure de grands moments de théâtre dans des lieux exceptionnels comme la Cour d’honneur du Palais des papes. Amateur de danse contemporaine, de ballet et d’opéra, j’écoute de la musique classique mais aussi les créations underground des années 70 et 90 (U2, Pink Floyd…), ou encore des groupes français actuels comme The DO. Je lis principalement des ouvrages qui se rapportent à l’histoire de la science, aux problèmes de la physique quantique, ou encore aux mythes fondateurs, tout en comportant une touche de mysticisme aux limites de l’ésotérisme comme dans l’œuvre d’Umberto Eco, par exemple. Après mon mandat, je souhaiterais faire de la recherche en SHS dans ces domaines.

 

Avignonnais, mais pas seulement…
Parcours en Avignon : Docteur en géographie – Maître de conférences – Vice-président de la Commission de la formation et de la vie universitaire – Président de l’Université d’Avignon en 2015
Sa maxime : il faut y croire !
Quelque chose de fou : devenir président de l’Université d’Avignon
Une ambition suprême ? Aucune. On est toujours venu me chercher. J’y vais par dévouement mais à reculons
Époque préférée : les années 90, car entre la chute du mur de Berlin et les événements du 11 septembre, il existait un espace où les possibles étaient plus larges
Géographiquement : l’Asie, notamment l’Inde, la Thaïlande et l’Indonésie pour l’énergie et la culture que ces pays recèlent.
Ses destinations de vacances : Écosse, Irlande et montagnes suisses
Un philosophe : François Cheng
L’acteur : Cary Grant dans les films de Franck Capra, d’Hitchcok ou d’Howard Hawks
L’actrice : Pas vraiment… mais toutes celles dans de bons films
Et Dieu ? Ni religion, ni grand barbu ! Je dirais qu’il y a certainement dans la nature beaucoup de choses qui nous échappent