Le Prix Littéraire des Grandes Ecoles, seul prix décerné par des étudiants à un auteur encore jamais récompensé, a été instauré en 2009 par deux étudiantes de HEC Paris.

L’équipe du Prix Littéraire des Grandes Ecoles et les Jurés

L’équipe du Prix Littéraire des Grandes Ecoles et les Jurés

Un Prix exigeant, tourné vers les nouveaux auteurs
La création du Prix part d’un constat simple : l’absence d’événement littéraire d’ampleur au sein des grandes écoles. Associées dans l’imaginaire collectif aux berceaux des dirigeants de demain, les grandes écoles, si elles proposent cours d’oenologie, festivals de cinéma et courses en sacs, n’offrent rien qui puisse venir titiller l’intérêt des étudiants pour les belles-lettres. Une fois l’Ecole intégrée, les cours de philosophie et de français sont relégués au rang de souvenirs ; action et pragmatisme prenant le pas sur la gratuité de la lecture et l’épanouissement de l’esprit.

« Si la Littérature est une urgence et une exigence, nous pensons qu’elle est aussi un plaisir, une joie, qui doit être partagée » Romain, président du Prix

Certes, il importe de se préparer à la réalité du monde de l’entreprise, mais la littérature n’est pas un pensum : loin d’être déconnectée du réel, elle l’éclaire, et a toute sa place dans une vie étudiante enrichissante. C’est pourquoi le Prix a été créé il y quatre ans, pour faire partager le plaisir de la lecture et de la critique littéraire à ses membres comme à son public. Plaisir des goûts que l’on se découvre, de ceux qu’on partage et de ceux dont on discute… Plaisir certes, mais exigence, aussi : s’investir dans cette aventure, c’est, pour un juré, apprendre à développer, en contrepoint des délices de la lecture, un point de vue critique sur les oeuvres pour mieux étayer son argumentation ! En récompensant des écrivains talentueux et encore peu connus, le Prix Littéraire des Grandes Ecoles veut permettre la popularisation de leurs oeuvres et, autant que possible, favoriser la poursuite de leurs carrières. De la soixantaine d’ouvrages présélectionnés, le Prix n’en retiendra qu’un; un ouvrage contemporain, exigeant et singulier, à l’image de l’idée que les étudiants du jury se font de la littérature.

 

Lancement du Prix
Le Prix Littéraire des Grandes Ecoles a lancé sa 5ème édition le 4 novembre dernier à l’Hôtel de Massa, où l’accueillait la Société des Gens de Lettres. Après un discours d’accueil de Romain Doutriaux, président du Prix, Jean Birnbaum, directeur du Monde des Livres, et Fabrice Humbert, lauréatde la première édition du Prix et parrain de cette édition, ont pu lancer la soirée devant une salle comble. Les quinze jurés, tous membres de Grandes Ecoles, se sont dévoilés un à un sous le signe de l’interrogation littéraire en soumettant aux invités une devinette autour d’une citation extraite d’un livre représentatif de leur amour de la Littérature.Les 12 ouvrages qui leur sont soumis cette année ont été présentés par Alexandre Garcia, viceprésident du Prix, soulignant la diversité de la sélection. Mélangeant romans expérimentaux, fictions historiques, fausses routines et contemplations du souvenir, cet assortiment littéraire sera maintenant analysé et disséqué jusqu’en mai 2014, date de remise du Prix Littéraire des Grandes Ecoles. La soirée s’est conclue autour d’un cocktail en musique où les 120 étudiants, auteurs, éditeurs et journalistes présents ont pu se retrouver pour échanger.

Après son lancement le 4 novembre dernier, le Prix s’est rendu à SciencesPo le 7 décembre pour la Journée Dédicaces afin de présenter certains de ses auteurs. Les jurés sont déjà à pied d’oeuvre et délibéreront pour la première fois à la mi-janvier. Un prochain évènement public aura lieu en février. Gardez l’oeil ouvert !

 

Retrouvez l’intégralité des photos et vidéo de la soirée sur notre site
www.prixlitterairedesgrandesecoles.com

 

Contact : http://prixlitterairedesgrandesecoles.com/