Martine PINVILLE, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire a reçu le 9 février 2016 à Bercy l’ESSEC Business School et  plus de 200 représentants du Commerce et de l’Industrie pour la cérémonie du Grand Prix ESSEC du Commerce Responsable. Ce prix, original par la forte implication des étudiants de la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC dans la sélection des dossiers nominés et dans la mise en œuvre du projet, vise à récompenser les entreprises du commerce et e-commerce, B2B et B2C, pour leurs  initiatives en France en matière de RSE. Pour cette 3e édition, 76 dossiers ont été déposés. Le projet est soutenu activement depuis son origine par les fédérations professionnelles FCD, FCA, et FEVAD.

 

Les étudiants de la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC autour de Martine Pinville, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire

 

CARREFOUR remporte le Grand prix ESSEC du Commerce Responsable

 

Le groupe Carrefour a été récompensé pour l’ensemble de sa politique RSE, intégrée dans tous les métiers et à tous les niveaux du groupe.

De nombreuses démarches ont été saluées par les étudiants et le jury, et notamment la lutte contre le gaspillage, le soutien à la pêche responsable et l’apiculture française, le travail sur les filières, l’allongement de la durée de vie des produits à marque propre, le soutien à Emmaüs Défi, l’engagement dans l’insertion des jeunes dans l’emploi….

La démarche RSE de Carrefour s’articule autour de 3 priorités : l’accompagnement des collaborateurs et partenaires de l’entreprise, la lutte contre toute forme de gaspillage et la protection de la biodiversité en encourageant la consommation de produits durables.

 

« Ce Grand Prix Essec est la reconnaissance des actions mises en place par les équipes Carrefour en matière de RSE. Je tiens à saluer l’engagement des collaborateurs de Carrefour et de l’ensemble de nos partenaires qui nous ont permis d’obtenir ce Trophée. Je suis très fier de leur mobilisation et les encourage à poursuivre leurs efforts dans ce domaine car pour nous, la RSE, c’est tout simplement bien faire notre métier avec la nécessité de toujours innover et de trouver de nouvelles solutions. » Noël Prioux, Directeur exécutif de Carrefour France.

 

Les étudiants de l’ESSEC ont décerné deux Mentions Spéciales, récompensant les meilleurs espoirs responsables

 

LAPEYRE – Lauréat « Mention Spéciale des étudiants de l’ESSEC »

Investi depuis 2010 dans l’étude du vieillissement de la population et de la Silver Economie, le Groupe Lapeyre a inscrit dans son programme RSE « Prioriterre » la démarche ISA (Indépendance des Seniors et Accessibilité) afin d’apporter des réponses concrètes aux enjeux du vieillissement de la population. Après deux ans d’études au contact des usagers et professionnels du secteurs du vieillissement, l’enseigne Lapeyre lance un concept innovant de magasin à travers une nouvelle enseigne, Vita Confort pour Lapeyre, afin de rendre palpable cette notion de Silver Economie dans l’aménagement du logement, en imaginant une intégration transversale entre univers industriel, écoles de design et d’ingénieur, start-up, professions médicales, administrations et organismes en charge de la prévention dans le logement, afin d’offrir au consommateur usager un seul et unique point de contact pour son projet de vie.

 

«La perte d’autonomie liée à l’âge ou au handicap ne doivent plus être des tabous : c’est aux leaders de l’aménagement de l’Habitat, d’accompagner les évolutions socio-économiques en France et créer les conditions d’un marché de masse. Vita Confort, plus qu’un business-model, c’est un état d’esprit : l’esprit de la vie ! Plus qu’un simple modèle de distribution, c’est une enseigne aux frontières du service public, en mode collaboratif et innovant. » Jean-Philippe Arnoux, Directeur Exécutif Vita Confort et Accessibilité Seniors Groupe Lapeyre

 

INTERMARCHE  – Lauréat « Mention Spéciale des étudiants de l’ESSEC »

L’élimination de fruits et légumes, pour cause d’aspect ou de calibre « non conformes », a interpelé Intermarché, qui a voulu tester l’acceptation par les clients de ces fruits et légumes « moches ». Ces produits étaient proposés à des prix inférieurs de 30% à ceux des produits standards équivalents. Le succès a été immédiat, tant auprès des clients que des médias. L’enseigne a alors refait cette opération dans 10 magasins-test, puis en opérations nationales (1800 magasins), accompagnées d’une campagne à la télévision. Cette démarche a pour but principal de sensibiliser le grand public au gaspillage alimentaire. Elle répond aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux, de ne pas jeter des produits consommables. La démarche a été couronnée de succès.

 

« La campagne a contribué à faire connaître au très grand public la nécessité de lutter contre le gaspillage. Elle a probablement aidé à provoquer un changement de mentalité et de comportement. C’est notamment pour cela que c’est une initiative dont nous sommes très fiers. Nous allons demain généraliser la démarche « moches » à d’autres types de produits. Nous pouvons le faire parce que nous sommes producteur commerçant. » Nicolas Guilloux, Administrateur ITM Alimentaire International, Adhérent Intermarché à Châtillon-sur- Chalaronne (01)

 

 

Une forte implication des étudiants de la chaire Grande Consommation à chaque étape du Grand Prix ESSEC du Commerce Responsable

 

La sélection des nominés par 2 jurys d’étudiants

Entre juillet et octobre 2015, commerçants et e-commerçants ont pu déposer leur dossier de candidature pour participer au Grand Prix ESSEC du Commerce Responsable dans les 6 catégories suivantes : gestion durable des activités, offre de produits développement durable, projet collaboratif, amélioration du quotidien du consommateur, emploi et développement des hommes, solidarité.

Deux jurys d’étudiants de l’ESSEC, présidés par leurs confrères, Soukaïna Trouiller et Théo Reljic, se sont réunis afin de sélectionner les dossiers nominés.

 

15 étudiants ont ainsi parcouru les 76 dossiers envoyés par 22 entreprises et sélectionné les meilleurs d’entre eux selon 4 critères : le caractère innovant de la démarche présentée, la mise en œuvre et le déploiement de l’initiative, l’impact et les résultats, la vision.

 

« Les étudiants de l’ESSEC ont réalisé un très bon travail de sélection des dossiers. A travers les arguments annoncés pendant les délibérations, on a senti qu’il y avait une grande attention portée aux dossiers. J’encourage vivement les entreprises à participer à ce prix, à se confronter à cette vision des étudiants : bienveillante et exigeante. » Astrid Heil, Directrice développement Fondation Nicolas Hulot, membre du jury d’experts du Grand Prix ESSEC du Commerce Responsable 2016

 

« Cette expérience fournit une occasion unique de réaliser que de nombreuses initiatives sont prises par les entreprises pour faire évoluer les pratiques dans le secteur de la Grande Consommation, et par des entreprises de toutes tailles. Par ailleurs, cela nous a permis de mieux nous rendre compte de la difficulté pour une entreprise de modifier ses pratiques, de les rendre plus responsables. Nous espérons être capables de porter des idées plus pertinentes dans nos entreprises de demain. » Soukaïna Trouiller et Théo Reljic, étudiants de la Chaire Grande Consommation, en charge du Grand Prix ESSEC du Commerce Responsable 2016

« Le grand prix ESSEC du commerce responsable reflète pleinement les valeurs d’humanisme, d’innovation, de responsabilité, d’excellence et de diversité qui sont celles de l’ESSEC. Portée par la chaire Grande Consommation, cette initiative illustre notre souci constant de jeter des ponts entre l’économie et la société. L’implication de nos étudiants dans le jury témoigne d’ailleurs de notre volonté constante de les inciter à anticiper et à relever les défis économiques, managériaux, sociaux, environnementaux et éthiques dans un monde toujours plus incertain. » Jean-Michel Blanquer, Directeur général de l’ESSEC Business School

 

L’ESSEC, fondée en 1907, est un acteur majeur de l’enseignement de la gestion sur la scène mondiale. Avec 4 880 étudiants, une large gamme de programmes en management, des partenariats avec les plus grandes universités dans le monde, un réseau de 47 000 diplômés, un corps professoral composé de 142 professeurs permanents en France et à Singapour et 18 professeurs émérites, reconnus pour la qualité et l’influence de leurs recherches, l’ESSEC perpétue une tradition d’excellence académique et cultive un esprit d’ouverture au service des activités économiques, sociales et de l’innovation.

 

La Chaire Grande Consommation a été la première Chaire créée à l’Essec, en 1985 par Daniel Tixier. Elle l’a été autour d’une vision audacieuse à l’époque: fédérer, autour d’un projet pédagogique unique, industriels et commerçants. Aujourd’hui, la Chaire est devenue le pôle d’excellence, en France, pour la formation des jeunes aux métiers de la consommation; parce qu’elle a su créer, au fil des ans, une communauté unique de professeurs de haut niveau, d’entreprises partenaires très engagées, et d’anciens très fidèles, qui œuvrent au quotidien pour développer les jeunes ayant fait le libre choix de cette filière, à travers un programme ambitieux de cours, de séminaires, de stages, de rencontres, et de recherche.