Communiqué de presse:

Le 22 juin dernier, au Bourget, l’association Elles bougent® et 23 de ses partenaires de l’industrie aéronautique et spatiale* ont invité 200 lycéennes et étudiantes au coeur du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de !paris-Le Bourget. 100 marraines « Elles bougent » se sont mobilisées pour les accueillir et leur faire vivre une journée inoubliable dans les pas d’une ingénieure du secteur aérospatial.

 

Faire tomber les stéréotypes sur l’industrie et leur donner des ailes au moment clé de l’orientation !

Elles sont à parité avec les garçons en Terminale S. Elles obtiennent davantage de mentions au bac. Malgré tout, elles sont 4 fois moins nombreuses que leurs camarades masculins à opter pour les formations menant aux métiers d’ingénieur-e. Et ce, en raison de représentations persistantes sur l’industrie, en décalage avec la réalité des enjeux technologiques actuels.

Pourtant un diplôme technique (de bac +2 à bac +5) ouvre la porte sur des métiers pénuriques et recherchés où les recrutements seront nombreux dans les prochaines années et dont les acteurs cherchent, aujourd’hui, tout spécialement à séduire les talents féminins. Dans le secteur aéronautique et spatial, la conjoncture est favorable ; les entreprises adhérentes au GIFAS ont recruté 10 000 personnes en 2016, 25% des recrutements étaient des jeunes diplômé-e-s.

 

Faire décoller les vocations féminines via les témoignages de role-models « Elles bougent » et un parcours entre les ailes des avions

L’objectif de l’événement organisé pour la 6ème année consécutive par Elles bougent et ses partenaires était donc de donner aux 200 participantes l’envie et l’ambition d’intégrer des secteurs de pointe tels que l’aérospatial. Il s’agit de leur montrer que c’est possible, à travers l’exemple concret des marraines « Elles bougent » qui les ont accompagné durant toute cette journée. Ingénieure essai, pilote, ingénieure bureau d’études, technicienne méthode… Toutes passionnées par leur métier, elles ont témoihné sans tabou ni langue de bois sur leur parcours, leur travail au quotidien, leurs études, leur carrière, la conciliation avec leur vie personnelle et familiale…

 

Le renouvellement des compétences, un véritable enjeu pour le secteur aéronautique et spatial

Pour Philippe Dujaric, Directeur des affaires sociales et de la formation du GIFAS, l’aéronautique est sans cesse en recherche de nouvelles compétences. « Nous sommes très impliqués, avec notre partenaire Elles bougent, dans la promotion des métiers aérospatiaux auprès des filles. Les femmes ne représentent à ce jour que 21% des emplois d’ingénieurs et de cadres de notre secteur, ce qui est très insuffisant alors que les opportunités à venir sont pourtant nombreuses. Nous avons donc besoin que les femmes investissent massivement ce secteur, elles sont très attendues et seront particulièrement bien accueillies sur l’exposition Avion des métiers – Forum Emploi Formation organisée par le GIFAS à l’occasion du Salon ».

Marie-Sophie Pawlak, Présidente fondatrice d’Elles bougent, insiste sur le côté « passion » du SIAE : « Cette année encore, nous allons voir des étoiles briller dans les yeux de centaines de jeunes lycéennes et étudiantes qui découvrent avec surprise et enthousiasme la magie de ce salon et par conséquent les métiers passionnants d’ingénieures et techniciennes de l’industrie aéronautique et spatiale. Cet événement « Elles bougent s’envole au Bourget » déclenche, à chaque fois, de très nombreuses vocations pour ce secteur dont elles ignorent tout avant de participer activement, aux côtés de nos formidables marraines, aux parcours guidés au sein des stands de nos partenaires et sur le tarmac au milieu des multiples avions, drones et engins volants. Les démonstrations aériennes commentées sont toujours très appréciées ! »