Peut-on dire d’une entreprise qu’elle est innovante ?

Quand on dit d’une entreprise qu’elle est innovante, il y une ambiguïté car ce n’est pas l’entreprise en tant que telle qui innove mais les personnes qui y travaillent et l’innovation, au niveau global de l’entreprise, est la résultante des contributions de chacun. Partant de là, si elle veut devenir innovante, l’organisation va devoir mettre en place les moyens (information, argent..) et les conditions (climat, soutien…) pour que son personnel puisse innover de manière efficiente. On peut considérer que cet ensemble de moyens et de conditions constitue la « fonction innovation » de l’entreprise.

 

Une fonction à trois étages

On peut représenter la fonction innovation comme une fusée à trois étages déterminant ce POUR QUOI elle est faite. L’étage d’entrée, l’étage de sortie et entre les deux l’étage des processus.

Le premier étage consiste à orienter (fixer les objectifs d’innovation) et alimenter en information le processus d’innovation. C’est la mission d’entrée ou d’orientation.

Le deuxième étage sert à garantir l’efficience des processus d’innovation en atteignant les objectifs avec une certaine parcimonie de moyens. C’est la mission de management des processus d’innovation.

Le troisième étage (de sortie) consiste à exploiter les fruits du processus d’innovation. C’est la mission de valorisation.

 

Concernant l’entrée, on peut dire que la fonction innovation est faite pour :

  1. Aligner la stratégie d’innovation sur la stratégie d’entreprise en fixant les directions dans lesquelles l’entreprise doit innover pour créer de la valeur et se développer.
  2. Collecter l’information pour alimenter le processus d’innovation en fonction des marchés, des concurrents et des attentes des clients afin d’éviter de pousser sur le marché des rêves de chercheurs.
  3. Détecter les technologies qui serviront de base aux innovations technologiques.
  4. Détecter, les partenaires extérieurs qui pourront aider l’entreprise à innover.

 

Au niveau de l’étage des processus, la fonction innovation est faite pour :

  1. Fixer les règles pour que les acteurs de l’innovation connaissent leurs droits, leurs devoirs et les pratiques de management de l’innovation dans l’entreprise.
  2. Financer et budgétiser pour mettre en œuvre de la stratégie d’innovation.
  3. Former le personnel à l’innovation, aux méthodes, aux process et leur faire connaitre les ressources que l’entreprise met à leur disposition pour mieux innover.
  4. Stimuler la production d’idées d’innovation pour avoir un stock d’idées à gérer, élaborer ces idées et gérer les portefeuilles d’idées et de projets.
  5. Gérer et mobiliser les connaissances et les ressources humaines dont dispose l’entreprise pour innover en y faisant appel à bon escient.
  6. Apporter un support physique à l’innovation (type incubateur) pour permettre aux innovations d’exploration d’émerger.
  7. Apporter un encadrement (coaching) et un support psychologique aux innovateurs potentiels hésitant à se lancer dans l’aventure.

 

Concernant l’étage de la sortie, la fonction innovation est faite pour :

  1. Évaluer les résultats de l’innovation pour s’améliorer continument.
  2. Transférer les projets vers les unités opérationnelles pour capturer la valeur.
  3. Diffuser l’information sur ce que fait l’entreprise en termes d’innovation pour se positionner dans l’industrie, attirer les investisseurs et maintenir une motivation dans les équipes d’innovation qui voient leur travail mis en valeur.

Concrétiser la fonction innovation par des « dispositifs »

Nous avons jusque-là décrit ce POUR QUOI est faite la fonction innovation. Pour concrétiser celle-ci et la rendre opérationnelle il faut également envisager DE QUOI (de quels composants) elle est faite. En l’occurrence, les composants de la fonction innovation, sont ce qu’on appelle des DISPOSITIFS au sens de Michel Foucault. Un dispositif est un attirail, physique, conceptuel ou méthodologique qu’on met à disposition du personnel de manière à influencer durablement son comportement innovatif[1]. Ce n’est qu’au prix de la mise en place de dispositifs à tous les étages que va pouvoir s’installer une culture d’innovation car cette faculté n’est ni innée ni le fruit du hasard.

[1] Voir pour approfondir : MILLIER Paul Changez ces pratiques qui vous empêchent d’innover. L’antibible du marketing et du management  2e Edition. Paris Pearson 2014.

 

Innover pour mieux apprendre