Créée en 2009, SKEMA Business School aura 20 ans en 2030. Sa directrice générale, Alice Guilhon nous dévoile son Odyssée. Elle dessine une école qui libère les talents, accompagne ses étudiants dans leur quête de soi et de leurs ambitions grâce à une pédagogie ultra-personnalisée et un usage pertinent et éthique de l’intelligence artificielle.

 

Homme en devenir

L’Odyssée m’évoque l’Homme en quête de son identité tel Ulysse cherchant sa voie. SKEMA offrira à son étudiant de 2030 les outils et l’environnement de cette découverte de soi et de l’émergence de ses talents. L’école met au défi du surpassement. Car l’Odyssée est un combat à mener, une exploration des nouveaux mondes, de soi en tant que citoyen, des grands défis sociétaux et de durabilité.

Pédagogie ultra-personnalisée

Cette quête n’est possible que parce que nous implémentons une pédagogie autour de l’expérience ultra-personnalisée et fondée sur la collaboration. La quête de ses talents et ambitions repose sur une économie collaborative, où chacun cherche et valide ses connaissances dans l’échange.

Grâce à l’IA

SKEMA utilise des technologies basées sur l’IA pour offrir de nouveaux espaces d’apprentissage dans un univers de réalité mixte. Ce que nous construisons aujourd’hui atteindra son apogée en 2030. Il s’agit d’un processus long, d’un changement de mentalité, de culture. La technologie nous permettra des allers/retours entre l’émergence et la connaissance de soi dans un apprentissage individuel et donc personnalisé ; et un apprentissage collectif, dans l’échange, la prise de recul, l’esprit critique, l’argumentation. L’IA supporte de nouvelles pédagogies en mode projets interdisciplinaires. SKEMA développe sa recherche au sein d’un Lab d’IA mondial, dans la perspective d’une IA éthique et durable, au service de l’éducation et des entreprises, et vecteur d’une interaction humaine au service de la société.

Télétransportation

L’IA projette nos étudiants dans des communautés virtuelles à l’échelle mondiale. L’enjeu de SKEMA sera de leur donner le monde comme terrain de jeu. En 2030, nous aurons une dizaine de campus : en France, au Brésil, aux Etats-Unis en Chine mais aussi en Afrique, en Russie, en Australie, etc.

Intelligence augmentée et matching

En 2030, SKEMA s’appuie sur une  intelligence augmentée. Avec 15 ans d’innovation dans l’IA, notre parcours ID, sera finalisé en parcours Identify. Il apporte la source la plus fiable de données d’apprentissage correspondant au talent et aux aspirations de chacun de nos étudiants. Tel un coach, il lui permet de gérer un parcours unique, de s’épanouir, de faire le matching avec un environnement, un métier, un projet en adéquation avec ses talents. Cette IA nous permettra aussi de proposer aux entreprises les bons talents au bon moment.

Parcours hybrides

Nous aurons mixé nos parcours en management, ingénierie, design, architecture, économie, droit, avec nos partenaires pour offrir des programmes hybrides. Ils mettront en exergue la capacité à collaborer en groupes de différents profils et pays, à être efficace collectivement en s’appuyant sur la complémentarité des talents et compétences. La seconde brique est la transversalité, l’explosion des frontières entre disciplines, entre écoles, mais aussi avec nos entreprises partenaires. Avec cette pédagogie du lien, SKEMA devient un incubateur géant d’idées, de lien social, de projets.

Leaders d’exception

Pour former des leaders d’exception, le maître mot de SKEMA est l’engagement. Si nous n’arrivons pas proposer du sens, à impliquer nos élèves dans un mode collaboratif, des projets, des structures hiérarchiques aplanies, des réseaux virtuels et physiques, l’ennui va tuer cette nouvelle génération. Or, elle doit porter la révolution structurelle et culturelle des pratiques professionnelles et des entreprises.