2018, l’année de la consécration pour Barbara Cassin, philosophe, directrice de recherche au CNRS. Elle a reçu la médaille d’or du CNRS et été élue à l’Académie Française. L’experte des mots, de leur sens et de leurs apports, partage sa vision de la réussite dans l’avancée de la connaissance.

 

Barbara Cassin est la 5è femme – seulement – à recevoir la plus haute distinction scientifique française. Pour la philosophe, on ne peut avoir l’ambition de recevoir une médaille. « C’était improbable, dans ma discipline où l’on publie moins qu’en sciences dites dures, mais aussi en tant que femme. En revanche, entrer au CNRS, ça c’est une ambition ! » explique la chercheuse qui a bénéficié d’un « poste d’accueil » alors qu’elle exerçait en lycée. Une passerelle qui n’existe plus, « portant préjudice à notre discipline ».

Un honneur… et un regret

Un honneur et un bonheur cette médaille. « Elle témoigne d’une reconnaissance scientifique de mes travaux, et j’en suis très heureuse. » Mais un regret aussi. « Je la reçois alors que je suis à la retraite. Plus tôt, elle aurait été un atout pour postuler à un appel d’offre européen, pour décrocher des fonds. » La médaille couronne une carrière prolixe de recherches à la lisière entre la philosophie et la philologie, un regard novateur sur le rôle et l’apport des mots.

Fruit d’un regard original sur « ce que peuvent les mots »

Et la chercheuse de préciser que cette médaille d’or « ne m’est pas décernée à moi seule, mais à tous ceux avec lesquels je travaille depuis des années ». Il n’est pas si fréquent de mobiliser 150 personnes durant 15 ans autour d’un projet aussi ambitieux que le « Vocabulaire européen des philosophies, dictionnaire des intraduisibles » aujourd’hui traduit, ou plutôt réinventé, dans une dizaine de langues.

2018 signe aussi l’élection de l’experte des mots à l’Académie Française, où elle sera reçue en octobre 2019, et travaillera très logiquement au sein de la commission du dictionnaire. La chercheuse avait obtenu il y a quelques années un prix de l’Académie pour l’ensemble de ses travaux. « C’est passionnant d’aider à normer une langue en évolution. »

 « Je me suis toujours intéressée à ce que peuvent les mots » poursuit la chercheuse qui travaille désormais à un glossaire de l’administration française lié à l’accueil des migrants. « La disparité des langues et des cultures est un enjeu dans cet accueil. Demander sa date de naissance à un Malien qui se sert plutôt d’une locution comme « né vers » génère des incompréhensions… »  La chercheuse engagée dans l’association Maisons de la sagesse – Traduire, travaille en lien avec les agents de la Mairie d’Aubervilliers, qui constatent par exemple combien de nouveaux arrivants se déclarent nés un 31 Décembre ou un 1er Janvier…

 

DSI : c’est qui le patron de la donnée ?

Qui est vraiment le Directeur des Systèmes d’Information ? Pièce maîtresse de la performance de l’entreprise, quelles sont ses compétences clé ? Portrait-robot

Hackez le futur avec la prospective

Technologies, économie, conflits… Pour contrer les incertitudes, dans un monde en constant mouvement, une seule solution : la prospective

IMT Atlantique fait une belle percée dans les classements

Nouvelle née parmi les écoles d’ingénieurs, IMT Atlantique est très engagée dans la promotion de son nouveau positionnement et de sa marque. Les classements sont un outil parfait pour cela comme en témoigne Anne Beauval, sa directrice déléguée....

Métropolisation de l’emploi : les métropoles concentrent près de la moitié des offres d’emploi

Alors que la question de l’égalité des territoires est au centre de tous les débats, la société HelloWork (ex-groupe RegionsJob), l’acteur de référence sur le marché de l’emploi, du recrutement et de la formation sur Internet en France publie une étude sur le phénomène de métropolisation de l’emploi dans l’hexagone.

L’EDHEC porte une attention particulière aux classements à tous les sens du terme

Michelle Sisto, directrice du PGE et des MSc, lève le voile sur les secrets de la performance de l’EDHEC dans les classements

[philo] Rencontre avec Jean Staune La révolution du management a déjà commencé…

Cinq fois diplômé au plus haut niveau, de la physique quantique au management des entreprises, jusqu’à Science Po section Economique …

Les classements, reflet d’une stratégie gagnante pour SKEMA

Indicateurs de réussite et surtout vecteurs incomparables de visibilité et de notoriété à l’international, les classements sont appréhendés comme des outils chez SKEMA Business School. Pas de stratégie dédiée, mais une attention appuyée portée aux critères et aux...

Top managers : les secrets pour faire de votre entreprise une entreprise centenaire

L’espérance moyenne d’une entreprise dans le monde est de 12 ans. Comment passer le cap de l’adolescence et transformer votre entreprise en centenaire fringante ? Suivez les conseils de Richard Soparnot, Directeur académique de l’ESC Clermont.

INSEEC U. : Résultats de l’enquête ‘Les étudiants et leurs attentes à l’égard de l’enseignement supérieur’

INSEEC U., en collaboration avec Harris Interactive, révèle les résultats de son enquête : « Réussir dans un monde en transition. Les étudiants et leurs attentes à l’égard de l’enseignement supérieur. ». Celle-ci met l’accent sur la conception de la réussite par les étudiants, leurs attentes vis-à-vis de la formation et leur regard sur le monde du travail.

Comment les entreprises tentent-elles de séduire les développeurs ?

La start-up montpelliéraine CodinGame publie officiellement son rapport annuel sur le métier de développeur après avoir interrogé 9 000 passionnés du code dans 120 pays différents. Pour la deuxième année consécutive, l’entreprise dresse le portrait de sa communauté de développeurs, leurs habitudes et les particularités de leur profession. Focus sur les résultats de la plus grande étude au monde qui met en lumière les techniques que les entreprises françaises utilisent pour séduire des développeurs.