L’association Arpejeh, qui réunit 65 entreprises de tous secteurs, formule ainsi 7 propositions pour lutter contre les inégalités d’accès à la formation qui empêchent les jeunes en situation de handicap d’avoir le même avenir professionnel que leurs camarades.

 

  • Sensibiliser tout au long de l’année scolaire au sujet du handicap
  • Renforcer la formation initiale et continue des enseignants sur le handicap
  • S’assurer que les élèves de 3e effectuent leur stage de découverte obligatoire
  • Mettre en place, au niveau national, une coordination effective des référents académiques
  • Professionnaliser le métier d’AESH (ex-AVS) et revaloriser son rôle
  • Se doter d’études conduites dans la durée et d’éléments statistiques fiables sur l’évolution des parcours de ces élèves
  • Revoir le mode de financement de l’Agefiph par les entreprises

 

Une initiative utile pour ces étudiants confrontés à de nombreux stages tout au long de leurs études, comme l’expliquent Pierrick Zimmer et Tanguy Le Coz, élèves ingénieurs en 2e année à l’école des Mines d’Albi : « Le milieu éducatif supérieur est prêt pour accueillir des personnes en situation de handicap. Or, le milieu professionnel semble très concurrentiel : la 1re difficulté repose donc sur le recrutement et beaucoup d’entreprises n’ont pas les dispositifs nécessaires pour accueillir les jeunes handicapés. Le monde professionnel considère encore qu’un handicapé ne peut pas travailler. Et pourtant, il est un réel atout pour une entreprise car sa capacité d’adaptation et sa persévérance sont bien au-dessus de la moyenne. Il faut parfois adapter le travail mais c’est tout à fait possible d’allier les deux. »

Question de point de vue

Pierrick et Tanguy ont décidé de participer à Tous HanScène à travers une vidéo mettant en scène un étudiant aveugle. « L’école y participe depuis 4 ans et a toujours reçu un prix. Elle encourage fortement ce genre d’initiatives. Il n’y a pas d’étudiant handicapé cette année à l’école. Donc nous avons dû nous mettre dans la peau d’un jeune aveugle. Une expérience très enrichissante au sein d’un monde différent. Nos camarades de classe ont vraiment apprécié notre vidéo. C’est déjà une 1re sensibilisation. Les gens sont plus ouverts qu’on ne le croit. »

http://www.toushanscene.fr/votes/videos_saison5.html#20170106163242

 

Une meilleure intégration en entreprise

Depuis 2005, tout employeur occupant au moins 20 salariés est tenu d’employer à plein temps ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l’effectif total de l’entreprise, une obligation qui s’accompagne désormais de sanctions lourdes en cas de non-respect. « Rien ne changera si vous ne faites pas d’étude, renchérissent Pierrick Zimmer et Tangue Le Coz. Utilisez vos atouts. Plus les jeunes handicapés feront des études, plus il y aura d’opportunités professionnelles. La meilleure manière de servir cette cause, c’est d’aller le plus loin possible. Face à des difficultés, on est souvent concentré sur ce qui ne va pas chez soi. Mais connaître ses atouts, sa valeur et ses points forts permet de les mettre en avant et d’aller de l’avant. Le handicap n’en est un que si on le considère comme tel. »

Travailleurs handicapés, formation et insertion professionnelle : où en est-on en 2017 ?