Spécial recrutement : les attentes des rh face à la génération Y

 

Grand projets, renouvellement des compétences, déploiement d’un mix énergétique, le groupe EDF vit une période inédite de son histoire, synonyme d’opportunités pour les jeunes ingénieurs. EDF en recrutera plus de 1 000 sur la seule année 2012 comme vous le détaille Florence Cordier, responsable du pôle Marque Employeur et Recrutement.

 

Florence Cordier,  responsable du pôle Marque Employeur et Recrutement du groupe EDF

Florence Cordier, responsable du pôle Marque Employeur et Recrutement du groupe EDF

EDF a engagé une campagne de recrutements sans précédent depuis la fin des années 70. Elle intervient alors que les pionniers du nucléaire, les ingénieurs qui ont participé à la construction du parc nucléaire dans les années 80, partent à la retraite, et que le Groupe, en parallèle, se développe à l’international.Ainsi, après avoir recruté plus de 5 000 personnes en 2011, la DRH d’EDF prévoit 6 000 embauches en 2012 en France, « ce sera une année record ! » Parmi ces nouvelles compétences, EDF cible près de 1 800 ingénieurs et cadres. « Les deux tiers ont vocation à intégrer notre cœur de métier au sein de la Direction Production Ingénierie. Parmi eux, nous ciblons 75 % de jeunes diplômés. » Ils débuteront surtout dans l’ingénierie et la production nucléaire, le métier d’expertise mondiale d’EDF. EDF propose aussi chaque année plus de 400 nouvelles offres d’alternance aux élèves-ingénieurs et fait appel à 80 thésards CIFRE par an.

 

Dans quelles activités les jeunes ingénieurs ont-ils vocation à débuter ?
Une grande partie des ingénieurs nouvellement embauchés débutent dans le nucléaire. Nous avons en effet de gros enjeux à relever dans ce domaine : la maintenance du parc pour laquelle les compétences d’ingénieurs sont clés, le renforcement de la sécurité dans nos centrales suite à Fukushima et, en parallèle, le travail d’ingénierie, qui vise à prolonger la durée de vie de nos installations. Cela alors que nous sommes engagés dans de grands projets en France et à l’international. Les jeunes peuvent aussi bien sûr débuter dans nos activités hydrauliques et thermiques à flamme ou encore rejoindre le transporteur (RTE) ou le distributeur (ERDF).

2012 sera une année record avec 6 000 recrutements chez
EDF, dont plus de
1 000 jeunes diplômés d’écoles d’ingénieurs
ou de master 2 scientifiques

 

Quelles sont les compétences d’ingénierie dont vous avez besoin ?
Contrairement à une idée assez répandue, nous ne recrutons pas uniquement des spécialistes du nucléaire. Ces derniers représentent environ 15 % de nos recrutements d’ingénieurs, qu’il s’agisse de spécialistes de la sûreté, de la neutronique, du combustible nucléaire ou bien encore de la radioprotection…Nous recrutons majoritairement des ingénieurs généralistes, avec des compétences traditionnelles en génie électrique et  électromécanique, en génie civil, en thermo-hydraulique, en chimie-environnement, en automatisme, instrumentation, contrôle commande et traitement du signal, ou encore en métallurgieet physique des matériaux… Puis nous leur offrons un parcours de formation au sein de nos Académies des métiers, pour les spécialiser. L’Académie du nucléaire est évidemment particulièrement active, et ce d’autant plus que le fait de travailler dans le nucléaire nécessite des habilitations.
Enfin, EDF, au-delà du premier emploi, offre un véritable parcours professionnel compte tenu de la diversité de nos métiers. Nous proposons également à ceux qui nous rejoignent des parcours de développement et les accompagnons dans la gestion de leur carrière, en leur proposant des formations au sein de l’Université Groupe du Management. J’ajoute qu’EDF s’est engagé à féminiser ses effectifs en recrutant un ingénieur femme sur trois, et affiche une réelle égalité salariale.

 

Qu’en est-il de la tradition d’attention d’EDF à l’égard de ses salariés ?
EDF est historiquement une entreprise attentive au bien-être de ses salariés, à la qualité de vie au travail et à la conciliation des temps de vie tant chez les hommes que chez les femmes. Le Groupe offre des salaires aux débutants, moyens et hors prime, de l’ordre de 38 K€ annuels. A cela il faut ajouter des avantages liés aux primes,bonus, intéressement et à notre statut (convention collective).

 

Quels sont les attraits d’une carrière chez EDF ?
Avant tout, celui d’exercer un métier au cœur d’enjeux aussi cruciaux et structurants pour l’avenir que ceux de l’énergie. Ce qui donne du sens à nos actions et est donc particulièrement motivant. Notre second atout, c’est la variété de nos 240 métiers et donc la variété des parcours que nous sommes en mesure d’offrir à ceux qui nous rejoignent bien sûr !

 

A. D-F

 

Contact  :
www.edfrecrute.com