Triathlète, passionné d’événementiel sportif et étudiant du Mastère Spécialisé en Management des Organisations de Sport (MOS) d’Audencia Business School, Nicolas Vergne a lancé le 21 juin dernier le projet H-2024 avec deux amis. Ce projet a pour but de mobiliser le réseau des grandes écoles autour de la candidature Paris 2024. Un projet à la fois sportif, digital et écoresponsable. Immersion.

 

Le concept

Ce projet vient d’un présupposé fort : selon ses créateurs, pour que Paris 2024 gagne les Jeux, il faut que le CIO et le monde entier sente que la candidature olympique fait l’unanimité. Si les enfants à l’école, si le monde sportif et le monde politique sont déjà mobilisés, il faut que les étudiants des grandes écoles puissent mettre leur pierre à l’édifice en se mobilisant à leur tour. C’est pour cela que nous avons voulu qu’Audencia Business School puisse embarquer derrière elle tout le réseau des grandes écoles afin de soutenir la candidature durant les 2024 heures avant le verdict final du CIO à Lima le 13 septembre.

 

La mobilisation

Nous pensons que les étudiants veulent se mobiliser du moment que cette mobilisation a un sens, qu’elle s’inscrit dans un cadre, qu’elle est ludique et qu’ils voient que leurs actions apportent une réelle valeur ajoutée. Dans chaque école partenaire, deux ambassadeurs étudiants sont nommés. Ceux-ci ont un rôle déterminant : ils sont les contacts privilégiés des animateurs du projet H-2024, relaient à leur communauté les messages clés et doivent fédérer leur promotion. Pour participer, un étudiant a trois possibilités très simples : liker la page, participer aux Runs officiels organisés par l’équipe H-2024 hebdomadairement le mardi à Paris ou se prendre en photos lors d’évènements sportifs avec leurs potes en faisant le signe de soutien à Paris 2024.

 

Un projet écoresponsable et durable

Afin de s’inscrire parfaitement dans le projet porté par Paris 2024, et à l’image des valeurs chères à Audencia, ce projet est éco-conçu et met la RSE au centre de sa stratégie. Afin que cette mobilisation ait un véritable sens et qu’elle perdure dans le temps, l’idée est de transformer l’engagement des étudiants en arbres qui seront plantés à la fin du projet. 10 likes ou 10 km = 1 arbre. Sans compter les défis digitaux proposés régulièrement qui visent à faire « buzzer » une photo d’étudiants en école en réunissant un nombre défini de likes en un temps imparti. Ces arbres, symboles de la lutte contre le changement climatique, viendront compenser une petite partie des gaz à effet de serre générés par l’organisation des JO qui nous saura probablement attribuée. A la façon d’un Téléthon, la dizaine d’écoles partenaires du projet dont les étudiants ont été mobilisé s’enga   gent ainsi à financer cette plantation d’arbres.

 

Un héritage ?

Si l’objectif des 2024 arbres est atteint, les étudiants auront amené leur pierre à l’édifice : ils auront marqué leur soutien à la candidature Paris 2024 et auront montré que nous avons tous une réelle responsabilité environnementale en donnant du sens à nos actions.

 

La Conférence des Grandes Ecoles, l’entreprise sociale et solidaire Reforest’Action et le Journal des Grandes Ecoles soutiennent ce projet.

Pour encourager cette mobilisation, rendez-vous sur la page Facebook participez aux Run hebdomadaires ou relevez les défis !