… dans le monde

L’acte unique européen entre en vigueur
L’acte unique européen (AUE) est signé en 1986 d’abord par les 9 pays fondateurs, puis, quelques jours plus tard, par le Danemark, l’Italie et la Grèce. Il entre en vigueur le 1er juillet 1987. Son objectif principal est d’accélérer la construction européenne en passant d’un marché commun à un marché unique. Le traité prévoit notamment de renforcer les pouvoirs du conseil, du parlement et de la commission européens, et d’élargir leurs domaines de compétence à l’environnement, la politique étrangère et la recherche et développement.

 

En Tunisie, Ben Ali destitue Bourguiba
Le 7 novembre 1987, le général Ben Ali, premier ministre depuis le 2 octobre, renverse le président à vie Habib Bourguiba. Utilisant une méthode rusée mais non violente, il présente un rapport médical attesté par plusieurs médecins qui stipule «l’incapacité physique et mentale du Combattant suprême. » Un coup d’état permis par l’article 57 de la constitution tunisienne qui autorise le renversement du président en cas d’incapacité physique. Ben Ali devient donc le nouveau chef de l’Etat.

 

Les All Blacks champions de la première coupe du monde de rugby
Contrairement à son cousin le football, le rugby n’intègre la compétition internationale que tardivement, après avoir mis du temps à s’institutionnaliser. C’est donc en 1987 que se tient la première coupe du monde de rugby. Après une demi finale où la France a créé la surprise en se qualifiant face à l’Australie, l’Hexagone se retrouve en finale face à face avec les All Blacks. Sans surprise après des décennies d’excellentes performances sportives, ces derniers remportent le titre de champions du monde, avec un score de 29 à 9.

 

… et en france

 

Condamnation à perpétuité pour Klaus Barbie
Le 11 mai 1987, le procès de Klaus Barbie est ouvert, lui qui était le Général de la Gestapo de Lyon et qu’on nommait le « Boucher de Lyon » pour les crimes qu’il a commis : tortures, meurtres, déportation de milliers de juifs et résistants vers les camps d’extermination. Défendu par le célèbre avocat Vergès pendant son procès, il n’obtient cependant pas gain de cause et se retrouve condamné à perpétuité pour crime contre l’humanité.

 

Du nouveau à la télé
1987 est une année clé pour la télévision française : tandis que le 1er mars une nouvelle chaîne intitulée M6 est lancée, un mois plus tard, TF1, la première et la plus ancienne chaîne de télévision généraliste nationale française, est privatisée.

 

A Centrale Paris…
Daniel Kaute, issu de l’université d’Aix la Chapelle, entre en première année à Centrale. C’est l’étudiant qui sert de cobaye pour valider l’idée de double diplôme. Sa réussite permet ensuite de lancer le programme et le réseau T.I.M.E. qui compte aujourd’hui plusieurs milliers de diplômés et plus de cinquante universités dans le monde. 1987 est également l’année du câblage du campus sur l’initiative de deux élèves. Le campus de Châtenay-Malabry sera le premier au monde à avoir un accès, via EARN (European Academic Research Net) aux réseaux mondiaux Bitnet, Junet, etc depuis chaque chambre d’élève, chaque bâtiment de l’école. Internet n’apparaît que quelques années plus tard. Enfin, en 1987 le programme de toutes les options de l’école reçoit le label MS de la Conférence des Grandes École.

 

A l’ESCP…
En 1987, l’École décide d’accueillir des athlètes de haut niveau par la filière des admissions post-expérience. De plus, EAP lance sur son campus de Paris un programme MBA à temps plein pour des diplômés avec cinq ans d’expérience professionnelle.

 

A l’ESSEC…
C’est en 1987 qu’une réforme des études impose aux élèves de première année un stage ouvrier six mois après leur arrivée à l’ESSEC. L’idée : leur offrir une expérience professionnelle plus poussée à une époque où le chômage devient menaçant. Par ailleurs, l’ESSEC fête cette année-là ses 80 ans aux Folies Bergères.

 

A HEC…
Bozidar Djelic, ancien ministre des Finances de Serbie, sort diplômé de l’école.

 

A Polytechnique…
Trois nouveautés marquent l’histoire de l’école :
1. La naissance d’un département d’enseignement-recherche en chimie.
2. La création par une trentaine d’entreprises de la fondation de l’École polytechnique pour compléter l’action de l’AX (l’association des anciens) et faciliter l’adaptation de l’École à une économie mondiale évoluant rapidement.
3. Le lancement du laboratoire PICM : physique des interfaces et des couches minces

 

A Sciences Po…
Alain Lancelot est le premier universitaire à accéder à la direction de Sciences Po. Durant son mandat, il met l’accent sur une formation générale et établit également de nouvelles relations avec les entreprises (stages obligatoires, création du service de placement Sciences Po Avenir et développement des enseignements de formation continue). Par ailleurs, il donne une priorité inédite à l’international, grâce à une formation linguistique totalement rénovée et à la multiplication des séjours étudiants à l’étranger.

 

Claire Bouleau