Syntec-Ingénierie a mis les étudiants à l’honneur lors de la 16e de son meet.ing annuel. La fédération professionnelle de l’ingénierie a récompensé les projets innovants d’étudiants en lien avec la candidature de la France à l’Exposition universelle 2025.

 

Lors de son 16e meet.ing, Nicolas Jachiet, président de Syntec-Ingénierie, est revenu sur l’importance d’intégrer la vision des jeunes dans l’ingénierie. « Aujourd’hui, nous pouvons constater une situation dynamique accompagnée par une création nette d’emploi dans notre secteur. Nous avons besoin de jeunes et de conjuguer les talents des différentes générations. Ainsi, nous pouvons mieux faire face aux mutations technologiques. »

 

Le Prix de l’Ingénierie du Futur

Le Prix de l’Ingénierie du Futur récompense les étudiants aux idées innovantes. Les futurs ingénieurs étaient invités à concevoir des projets en lien avec l’Exposition universelle de 2025 afin de soutenir la candidature de la France. Cette année figurent deux nouveautés :

• Le « prix espoirs de l’ingénierie » qui récompense les étudiants ayant développé un projet sans l’aide de professionnels.

• Le « prix spécial du jury ». « Cette année, nous avons proposé un prix spécial, car le choix était difficile. Nous avons eu des débats passionnés sur les différents projets », explique Annelise Avril, DG de Suez Consulting et présidente du jury.

 

Les projets

• Le Drone – Un nouvel Agent Routier. Mené par des étudiants de l’ESCE Paris et des Arts & Métiers ParisTech, ce projet a pour but de placer le drone au service de la sécurité routière. L’engin – nommé HERMÈS – sera capable en temps réel de s’adapter à la situation sur la route : barrage, embouteillage, baisse de la vitesse autorisée, redirection des véhicules pour fluidifier le trafic, etc.

• Smart’N’Trash. Ce projet porté par des étudiants de l’EIVP vise à gérer les déchets générés par l’Exposition universelle. Forte du constat des 67 % déchets traités recyclés à l’édition de Milan, l’équipe souhaite éduquer les visiteurs et rendre intelligente et connectée la collecte des détritus grâce à des capteurs situés sur les poubelles.

• Qaudreex Solar Factory. L’objectif de ces tuiles intelligentes fabriquées par des étudiants d’HEC Paris est de rendre les bâtiments entièrement autonomes en énergie. Les ingénieurs de ce projet sont partis du constat que 50 % des habitations sont mal orientées et ne sont pas éligibles à l’installation de panneaux solaires. Ainsi, avec ces tuiles d’un genre nouveau, l’inclinaison des panneaux photovoltaïques permettra un meilleur rendement.

• Village Global. Les étudiants de l’ESITC Caen ont pensé à la réhabilitation d’un quartier industriel désaffecté du Havre pour un accueil des visiteurs dans des locaux où tout est fait à partir de matériaux recyclés sur place. Les ingénieurs souhaitent construire un jardin, un port, un mall, un amphithéâtre, un auditorium ainsi qu’une sphère de 127m de haut entièrement connectée.

• The Leafe Project. Porté par des étudiants de l’ENSA Paris et de l’EIVP, ce projet est centré sur la gestion des visiteurs de l’Exposition universelle. Ces panneaux d’un genre nouveau permettront de diminuer les files d’attente et de sécuriser l’évacuation en cas d’alerte. Cette technologie sera accompagnée d’un site qui permettra de mieux planifier ses visites.

• BIM – Village Global. Ce projet mené par les étudiants de l’ESITC Caen, de l’Université d’Édimbourg et de l’Université de Granada vise à construire un village d’accueil pour l’Exposition universelle en utilisant la méthode BIM (pour Building Information Modeling). Cette nouvelle méthodologie mise sur les nouvelles technologies pour accélérer les process et améliorer la qualité du Village Global.

Les lauréats

Le jury était composé d’Annelise Avril, de Nicolas Jachiet et de Bénédicte Lefèvre, chargée de mission auprès du Président pour ExpoFrance 2025. Ils se sont félicités des idées des étudiants. « Aujourd’hui prouve toute la place de la jeunesse étudiante au sein des projets, déclare Bénédicte Lefèvre, c’est très inspirant. » « C’est une démarche très stimulante de voir toutes ces nouvelles idées qui émergent, cette capacité à nous projeter dans le futur. Ils ont une capacité à nous challenger sur nos façons de faire. C’est très stimulant », complète Annelise Avril.

 

Prix du public : Le Drone – Un Nouvel Agent Routier

Prix talent de l’ingénierie : Quadreex Solar Factory

Prix espoirs de l’ingénierie : Smart’N’Trash

Prix spécial du jury : Village Global

Sciences Po lance une campagne pour lever 100 millions d’euros d’ici 2022

Menée auprès des particuliers et des entreprises, en France comme à l’international, elle vise à soutenir l’ambition de Sciences Po de se réinventer pour les prochaines générations. Elle s’achèvera en 2022, date à laquelle l’institution fêtera ses 150 ans et inaugurera son nouveau campus parisien de l’Artillerie.

Mini-confs du Groupe ESC Clermont, saison 4

Communiqué de presse : Pour la 4e année consécutive les enseignants-chercheurs du Groupe ESC Clermont donneront des conférences courtes (mais intenses) sur des sujets d’actualité du monde en général et de l’entreprise en particulier.   Au total, ce sont 10...

FERRANDI Paris accélère sa stratégie de développement à l’international

FERRANDI Paris annonce la signature de quatre nouveaux partenariats académiques avec des institutions étrangères : l’Institute for Tourism Studies à Macao, Johnson and Wales University aux Etats-Unis, le CETT de l’Université Barcelone et l’ITHQ à Montréal.

Avec son nouveau campus de Casablanca, emlyon prend la route de l’Afrique

Lyon, Paris, Shanghai et maintenant Casablanca, emlyon poursuit sa stratégie de globalisation. Ses campus ultra connectés et colorés promeuvent le learning by doing à l’appui des dernières technologies et de méthodes pédagogiques disruptives

Formation continue à l’Université Lyon 1 : une qualité de services certifiée

Le 5 septembre 2018, FOCAL service en charge de la « Formation Tout au Long de la Vie » s’est vu délivrer la certification de services Formation Continue à l’Université (FCU) par le Bureau Veritas Certification

ANITI : Toulouse au coeur de l’Intelligence Artificielle en France

Baptisé ANITI (Artificial and Natural Intelligence Toulouse Institute), ce projet concentre son activité de recherche sur l’intelligence artificielle hybride. Cette approche mixant différentes méthodes et technologies pourrait permettre de répondre à un enjeu majeur pour le monde de demain : rendre l’intelligence artificielle plus fiable.

Un parcours semé de distinctions pour le directeur de Grenoble INP-Pagora

Nommé en avril dernier membre senior de l’Institut Universitaire de France à compter du 1er octobre 2018, il a également reçu en juillet, le Prix national de la recherche scientifique et technologique, catégorie « Meilleur chercheur ou inventeur tunisien résidant à l’étranger » des mains du Président de la République tunisienne Béji Caïd Essebsi.

« Ras-le-bol » et « discussions » à la CGE

Que retenir du Congrès 2018 de la CGE des 4 et 5 octobre derniers ? A l’occasion d’une rencontre informelle mercredi 10 octobre, sa Présidente Anne Lucie Wack, Alice Guilhon Présidente du Chapitre des écoles de management et Laurent Champaney Président de...

TBS entre en mouvement

Un positionnement distinctif sur l’IA et la mobilité, une expérience et un accompagnement étudiant repensés et renforcés, TBS entre en mouvement. Les explications de François Bonvalet son directeur.

Concours Puissance Alpha : quel premier bilan ?

Résultats, engagements et perspectives : le point sur le concours Puissance Alpha, porte d’entrée de 16 écoles d’ingénieurs post-bac.