Les grands métiers des ESC

 

Alstom Transport, multi spécialiste du ferroviaire (Tram, métro, TGV, TER, fret…) offre aux collaborateurs de beaux projets à long terme. Pour les réaliser, l’entreprise mène une politique attractive pour les jeunes diplômés. Rencontre avec Charles Lecerf (ESG 2001), son énergique Directeur d’établissement et DRH Ile-de-France.

 

 

Charles Lecerf

Charles Lecerf

Le site d’Alstom Transport de Saint-Ouen fonctionne en mode campus baptisé du reste ATagora. Plusieurs bâtiments modernes s’y côtoient, abritant le siège social (1166 collaborateurs dont 80 % de cadres), la division TGS France (Train global solution, à savoir les chantiers clés en main) forte de 607 personnes et le TIS France (Train information solution c’est-à-dire toute la signalisation ferroviaire) avec 768 salariés. Au total, plus de 2540 personnes exercent sur ce site où de multiples stages et postes s’offrent aux jeunes diplômés attirés par le monde du rail, dynamique et plein d’avenir. Pour piloter les ressources humaines d’Ile-de-France, l’entreprise a nommé Charles Lecerf, ancien athlète (sélection aux championnats de France junior de Triathlon – 1995), un jeune cadre énergique et passionné.

 

 

Vous avez seulement 34 ans et déjà une double casquette à la direction. Quel parcours vous a conduit si vite à de telles responsabilités ?
J’ai toujours travaillé, accumulé les stages durant mes études lors des vacances, multiplié les expériences dans tous les secteurs possibles. Au départ, j’ai eu l’opportunité de participer chez Chicorée Leroux, en tant que stagiaire, à la mise en place de la loi des 35h, idem chez Essilor pour les cadres dirigeants. Après avoir suivi un programme Erasmus, dans lequel j’ai découvert l’environnement international des ressources humaines, j’ai donc eu le déclic pour cette branche, le relationnel, l’accompagnement humain en milieu professionnel… Ainsi, j’ai postulé pour un 3e cycle Master RH International à l’ESG Paris en alternance. Ensuite, je suis entré chez Dassault Systèmes et là, tout s’estenchaîné avec une certaine logique et des opportunités que j’ai sues saisir. Après un an d’alternance chez eux, à 24 ans, j’ai été envoyé à Tokyo comme gestionnaire des RH pour le groupe Asie-Pacifique (dans le cadre VIE), une expérience forte car très enrichissante. Au retour et après quelques expériences généralistes de la fonction (formation, SIRH) j’ai eu l’occasion de devenir le chef de cabinet de Muriel Pénicaud, numéro 1 RH du groupe Dassault Systèmes. Une responsabilité lourde mais passionnante car j’étais au coeur de la stratégie du Comex. Je fus ensuite envoyé comme DRH Europe du Nord ( UK, Suède), basé à Coventry (UK). Après deux ans dans ce poste, j’ai repris la responsabilité des relations sociales sur un scope européen au siège parisien. Enfin, pour devenir un DRH accompli, il me manquait une expérience sur un site de production. Alstom Transport m’a donné cette chance en me proposant d’être le DRH de son site de Tarbes (site de production de 800 salariés) avant de me confier les rênes de la DRH Ile-de-France et Chef d’Etablissement du siège social.

 

Que recouvrent vos responsabilités à présent ?
En tant que directeur d’établissement, mon rôle tient surtout au suivi et à la bonne gestion du budget (investissements sur les locaux, la maintenance…). Comme DRH, une de mes principales missions concerne la gestion des carrières. De plus, nous avons d’importantes mobilités internes, de l’ordre de 120/mois, cela nécessite une organisation rigoureuse avec une claire vision des besoins. Pour m’aider, je travaille avec une équipe de 30 personnes dédiées aux Ressources humaines : 10 développeurs RH, 2 spécialistes de la formation, 3 collaborateurs pour la partie relations industrielles (avec les syndicats), 10 personnes à l’administration du personnel et 5 aux services généraux et immobilier. L’enjeu est de coordonner les mouvements de ressources avec les deux autres établissements du campus.

 

« En tant que
multi-spécialistes
du ferroviaire, nous offrons un bel éventail de métiers aux jeunes diplômés ».

Quelle est votre politique en matière d’intégration des jeunes diplômés ?
Chez Alstom Transport, nous menons une politique très dynamique sur les journées d’intégration. Tous les salariés qui travaillent depuis au moins 3 mois sur le campus ATagora passent par cette filière qui leur permet de découvrir tous les autres métiers exercés sur le site. On leur présente également leur nouvel espace de travail, sachant que sur le campus, outre 2 salles de fitness nous avons des restaurants, une brasserie, des cafétérias, un centre de reprographie… L’intégration passe également par des journées de présentation et des cursus de formation. Ensuite, nous avons mis en place une politique d’accompagnement personnalisé très efficiente.

 

Quels profils de jeunes diplômés recherchez-vous ?
Nos recrutements de Juniors concernent les diplômés des grandes écoles ou de jeunes ayant déjà une courte expérience professionnelle (mois de 3 ans). La plupart des candidats junior que l’on recrute en CDI ont effectué au préalable un stage chez nous. 80 % des stagiaires viennent de grandes écoles comme X, Arts et Métiers ParisTech, Centrale, Supélec, Essec, HEC, Edhec ou encore l’ESC de Pau qui forme d’excellents étudiants avec qui l’on travaille beaucoup dans les départements RH, achats, finances.

 

Quels précieux conseils pourriez-vous leur donner ?
Oser, avoir la « niaque », ne pas hésiter à multiplier les stages, non seulement formateurs mais fondateurs pour acquérir de nouvelles connaissances. Elargir son horizon, surtout si l’on a la chance de faire de grandes études, car les diplômes ne sont pas une fin en soi. Je préfère donner sa chance à un jeune qui en veut, qui a prouvé qu’il était bosseur, curieux, et motivé plutôt qu’à une personne n’ayant que son diplôme à « vendre » aussi prestigieux soit-il. Enfin, je conseille aux futurs diplômés d’accepter la mobilité, géographique et/ou opérationnelle. L’expérience internationale, surtout pour une entreprise comme la nôtre, reste une valeur ajoutée, la preuve d’une curiosité intellectuelle et professionnelle. Je reste effaré par le nombre de jeunes candidats réfractaires à la mobilité !

 

S.G

 

Contacts :
www.alstom.com/transport
charles.lecerf@transport.alstom.com