On trouve ses diplômés à toutes les fonctions et dans tous les secteurs d’activité. Evoluant dans des environnements multiples et occupant des responsabilités renouvelées, ils s’adaptent à tous les contextes. Quels sont les secrets de l’ESSEc pour préparer ses étudiants à cette polyvalence très recherchée des recruteurs ?

 

Campus ESSEC Singapore dans la National Library

Campus ESSEC Singapore dans la National Library

« Après deux années de Prépa, les étudiants n’ont pas tous une idée très précise de ce qu’ils veulent faire ensuite. L’objectif de l’ESSEC, dans le cadre son programme Grande école, est donc d’aider chacun à trouver ce qui lui va bien, que ce soit en termes de métier, de fonctions, de secteur d’activité, afin qu’il puisse se construire, et s’enrichir, par des mouvements de va-et- vient, entre des environnements très différents », explique Françoise Rey, directeur du programme Grande Ecole, des Mastères spécialisés et des MBA Luxe et Hôtellerie. Socle solide de l’ESSEC, son enseignement, humaniste et pluridisciplinaire, dispensé par un corps professoral d’excellence, composé à plus de 90 % par des docteurs dans leur discipline issus d’une trentaine de pays. L’école mise aussi sur des cursus à la carte très ouverts : « Nos étudiants, poursuit Françoise Rey, n’ont pas de parcours imposés : ils peuvent choisir la voie de la formation par apprentissage, effectuer leurs stages dans des secteurs très divers, compléter leur formation grâce aux 90 partenariats que nous avons noués en France et à l’international, préparer des doubles diplômes avec l’ECP, l’ENSAE et Saint-Cyr Coëtquidan ou dans 8 établissements dont 6 en Asie ou encore opter pour une spécialisation parmi un large choix de chaires, filières et cursus. Tout ce qui contribue à développer l’autonomie et les capacités d’analyse, encourage la mobilité intellectuelle et géographique, la flexibilité et l’ouverture à des cultures différentes, est essentiel pour former des managers qui sauront évoluer et s’adapter à des environnements extrêmement divers : on trouve ainsi nos diplômés dans tous les secteurs d’activité, aussi bien dans le privé que dans le public, en France qu’à l’étranger. »

 

 

Bien armés pour tout réussir !
Sur ses campus de Cergy et de Singapour, les environnements de travail d’un bon standing international ne comptent certainement pas non plus pour rien dans la réussite de ses futurs diplômés : « En dix ans, souligne Mme Rey, nous avons augmenté notre surface de bâti à Cergy, la faisant croître de 26 000 m2 à 46 000 m2, alors que dans le même temps, le nombre de nos étudiants passait de 3 000 à 4 400. Ces améliorations se sont traduites par l’installation d’une nouvelle cafétéria, plus conviviale, par l’ouverture d’un e-Learning center et de salles de travail supplémentaires, par la présence également sur place d’infrastructures sportives –salles de musculation et de danse, courts de tennis ou de squash…- et par une offre de 1 100 logements grâce à nos quatre résidences universitaires. » La force de l’ESSEC, ce sont aussi ses 37 000 diplômés, répartis dans le monde entier, et auprès desquels chaque étudiant peut trouver des conseils, des opportunités de stages, mais aussi des postes : « Avoir la possibilité de s’appuyer sur un réseau d’anciens vivant et actif, qui valorise le partage d’expériences par filières ou métiers, est une chance supplémentaire pour nos diplômés qui saisissent de multiples opportunités tout au long de leur vie professionnelle !

 

CG