Fiche d’identité : Age : 22 ans, ville d’origine : Mayotte, Formation : En 5ème année à l’ESCE

 

Asma est née à la réunion et a grandi à Mayotte jusqu’à ses 18 ans. En 2010, elle intègre l’ESCE à Paris. Dès la première année, Asma sait déjà qu’elle veut suivre le Master Entrepreneuriat proposé par l’école.

Asma Kalfane, ESCE

Asma Kalfane, ESCE

Le gène de l’entrepreneuriat
« Mes parents sont tous les deux entrepreneurs, j’ai donc toujours évolué dans ce milieu ». Ce qui attire Asma, c’est l’idée de s’investir à 100% dans son projet, faire et créer quelque chose par elle-même. Mais pour elle, l’entreprise, c’est aussi une histoire de famille. Son grand-père à crée une entreprise de gestion aéroportuaire à Mayotte, et sa mère l’a reprise aujourd’hui. Naturellement, aujourd’hui les projets se tournent vers la reprise de l’entreprise familiale qui lui tient coeur. Mais ce n’est pas tout, véritable entrepreneure dans l’âme, Asma a également crée il y a un mois avec son meilleur ami, une entreprise d’import de colis de fruits et légumes entre La Réunion et Mayotte.

 

L’approche de la femme entrepreneure
D’une façon générale, Asma a toujours prôné l’égalitarisme. Dans le monde du travail, elle pense tout de même qu’il existe des différences claires entre les hommes et les femmes entrepreneurs. « Selon moi, il est clair que les femmes ont une autre approche de l’entreprise que les hommes. Je pense notamment que les femmes entrepreneurs envisagent la gestion et le management de leur équipe avec une sensibilité différente ».

 

Un parcours rythmé par des expériences managériales fortes
Le stage qu’a fait Asma au Canada fut particulièrement marquant. Pendant cette expérience en tant que stagiaire dans un hôtel, elle a eu l’occasion de faire des rencontres inoubliables qui ont considérablement marqué son parcours et ses projets professionnels. « Je pense à mon manager de l’hôtel, la façon qu’il avait de gérer son équipe. L’ensemble du personnel était très soudé. Il avait réellement un sens de la gestion hors du commun ». C’est d’ailleurs suite à ce stage qu’est née l’envie d’Asma de travailler dans le monde de l’hôtellerie ou de la restauration plus tard : « Mon rêve, ce serait d’ouvrir un hôtel à Mayotte ! »

 

Retour sur l’expérience ENACTUS
En première année, Asma a mené un projet team leader d’entrepreneuriat social dans le cadre de l’association ENACTUS. Il s’agissait d’un projet d’aide pour les enfants d’Anjohibé à Madagascar. Pour Asma, il est important d’être tourné vers autrui, et elle tenait à proposer une initiative qui serait l’alliance de valeurs économiques et valeurs humaines. Le projet n’a malheureusement pas pu aboutir, mais Asma a su faire de cette expérience une force. « Il ne faut pas baisser les bras, et garder cette passion et cette envie de vouloir faire quelque chose de bien ».

 

Portrait chinois
Si tu étais un pays ? Le Canada ! J’y ai rencontré pendant mon stage une population très tolérante, ouverte, dans un cadre magnifique et très nature. C’est un pays qui a beaucoup de valeurs auxquelles j’adhère.
Ton plus beau souvenir ?
La cérémonie de remise des diplômes suite à un an d’échange pour mon double diplôme à l’université de Brighton.
Ton passe temps favori ? Cuisiner ! Ma spécialité : le gâteau au chocolat
Comment te vois-tu dans 10 ans ? Je me vois derrière le comptoir de la réception de mon hôtel à Mayotte !
Ton plus grand regret ? De ne pas avoir visité l’Asie… pour l’instant !

 

Anne-Sophie Mathieu