Tournage dans un centre au Cambodge

Est-ce vraiment ce que se sont dit Edouard Combette, Marc Antoine Sergeant, Wandrille George et Pascaline Bertaux en reprenant l’association V’idéaux, dont le but est de réaliser des films promotionnels pour des ONG ? Réponse par la positive après 4 mois d’aventure…

Evoluer dans un environnement professionnel et exigeant
Pour ces 4 jeunes diplômés d’HECEntrepreneurs,la camera était une condition sine qua non du voyage. Elle est l’outil de leur engagement,qui leur permet de faire bénéficieraux ONG de leur compétence en communication. C’est dans 11 pays, aux cotés d’enfants d’Asie, du Mékong et de Bolivia Inti que l’aventure a pris sens, soutenue par des partenaires comme Allianz et M6. Wandrille témoigne : « Dans le cadre de la création d’un véritable atout marketing et “commercial “, nous nous  situons au coeur des enjeux stratégiques de ces structures et mobilisons ainsi de véritables compétences de gestion, ce d’autant plus que leur professionnalisme et leurengagement sur place, nous poussent à nous dépasser. »

Apprendre par ses émotions
C’est avec joie qu’ils ont fait un gentil pied de nez aux parcours post-école tout tracés. Cette volonté de vivre intensément le présent réserve pourtant des surprises à ceux qui s’y abandonnent. Comme le confie Pascaline : « Une discussion avec une adolescente orpheline rêvant de devenir médecin, un échange avec l’unique survivant d’une famille sous Pol-Pot, la visite des enfants dans la décharge de Cebu aux Philippines sont autant de moments durant lesquels les émotions prennent le pas sur toutes les leçons de management de maitrise de ces dernières. Ce sont ces moments si prégnants qui maintenant m’incitent à m’interroger sur le sens à donner à mon quotidien jusque dans ses aspects professionnels. »

Y aller au culot et prendre des risques
Ne jamais être au même endroit, ne jamais revivre le même jour, ne jamais oublier que demain peut être encore plus riche qu’hier, c’est le quotidien du voyage ! Provoquer des rencontres avec des dirigeants atypiques fait aussi intégralement partie de l’aventure ! Les anciens des grandes écoles leur font partager leur expériences souvent hors du commun et leurs  ouvrent de nouveaux horizons : des témoignages qui transmettent l’envie de s’ouvrir à de nouvelles opportunités professionnelles ou géographiques ! Auriez-vous cru que le directeur de l’Oréal aux Philippines se considère davantage comme un patron de PME plutôt qu’un représentant d’une marque qui n’a plus besoin de faire ses preuves ? Il est vrai qu’à 10 000 km de Paris, ce sont plutôt les marques chinoises et américaines qui font la loi !

Tirer profit de situations difficiles
Comme le revendique Edouard, « un tremblement de terre à Manille ou une morsure de chien au coeur de la jungle Indienne, sont autant de situations insolites à gérer, face auxquelles adaptabilité, réactivité et force du groupe font la différence… tout comme dans l’entreprise ! » C’est finalement par le regard qu’on porte aux évènements qu’ils acquièrent valeur d’enseignement. C’est le constat de ces jeunes diplômes qui ont suivis Neruda à la lettre : « Vis maintenant !, Risque-toi aujourd’hui !, Agis tout de suite ! »

 

Contact :
Videaux2011@gmail.com
www.videaux.fr
www.videaux.org/blog