Leader mondial dans le domaine du pneumatique, le Groupe Michelin propose une grande diversité de métiers et de parcours. Clémence Leclere et Mélina Lesage, Attachées Commerciales, et Vincent Dupuy, spécialisé dans le recrutement de profils commerciaux sont, chacun à leur façon, ambassadeurs de Michelin. Explications.

Vincent Dupuy, spécialisé dans le recrutement des profils commerciaux - Clémence Leclere et Mélina Lesage, attachées commerciales

Quelles sont les spécificités du groupe Michelin ?
Vincent Dupuy : c’est un groupe leader d’envergure mondiale, qui emploie 110 000 personnes dont 80 % hors de France et qui réalise un chiffre d’affaires de près de 18 milliards d’euros. Michelin innove en permanence aussi bien sur le produit que sur les services et se fixe un objectif de croissance ambitieux de 50 % à horizon 2020. Notre groupe se caractérise par un leadership technologique dans les domaines de la mobilité (automobile, distribution, web, cartes et guides) ainsi que par sa volonté de développer ses employés au travers de la diversité et la richesse des parcours qu’elle propose. « En 7 ans, j’ai eu trois métiers : le commerce, le marketing et aujourd’hui le recrutement de la force de vente. L’entreprise a fortement investi sur moi en formation à chaque prise de poste ».

Quels sont ses axes de développement ?
Vincent Dupuy : Ils sont au nombre de 4. Tout d’abord une croissance forte et diversifiée, notamment sur les nouveaux marchés. Cette croissance passe par l’innovation et la différenciation de nos produits et services grâce à d’importants efforts en recherche (la R&D représente 4,5 % du CA du groupe). Ensuite le renforcement de la compétitivité ainsi qu’une performance économique et financière durable. Enfin le dernier axe est l’engagement réciproque de l’entreprise et du personnel au travers d’« avancer ensemble ».

« Avancer ensemble »
Michelin propose une grande variété de métiers et a prévu de recruter environ 1000 personnes par an en France. Cela concerne pour les 2/3 des jeunes diplômés dont la moitié de niveau BAC+2/3. Les postes ouverts aux BAC+2/3 dans la filière commerciale sont des postes d’Attachés Commerciaux (AC) et de Responsable Comptes Secteur (RCS). « Nous recrutons une personne plutôt pour son profil et pas pour un poste. Nous rechercherons des candidats motivés, adaptables, capables de gérer une mission de façon autonome avec l’envie d’évoluer et de prendre des vraies responsabilités… » Le programme « Avancer ensemble » est un engagement réciproque entre Michelin et ses employés. Il se décline entre autre sur la gestion des parcours, la qualité du management ainsi que sur le développement et la formation de chacun. A titre d’exemple, chaque employé suit en moyenne 66 heures de formation par an. Pour les filières commerciales, les nouveaux entrants, jeunes diplômés et profils plus expérimentés sont formés pendant 3 mois aux produits et au commerce. « Nous souhaitons qu’ils aient les moyens de réussir leurs missions. Qu’ils soient au téléphone ou chez les clients, ils portent l’image de l’entreprise ». Michelin propose aussi une licence professionnelle en alternance. Elle permet aux titulaires d’un Bac+2 d’acquérir une expérience professionnelle tout en préparant un diplôme reconnu BAC+3. L’entreprise offre également des perspectives à l’international. Le Groupe Michelin est convaincu que la performance de l’entreprise va de pair avec la réussite professionnelle et personnelle de chaque personne. Une vraie relation s’établit entre les personnes, leur hiérarchique et le gestionnaire de carrière, qui travaille dans la durée.

 

Témoignages d’attachées commerciales, les ambassadrices de Michelin: Melina et clemence

Quel a été votre premier contact avec Michelin ?
Qu’est-ce qui vous a attirée dans ce groupe ?

Mélina : Je suivais un DUT techniques de commercialisation à l’IUT de Moulins et me posais la question de faire un diplôme BAC+3 ou pas. La présentation de Michelin et de l’année d’alternance m’ont séduite. Le monde du pneumatique n’est pas très glamour, je n’avais pas de connaissances techniques mais j’avais le goût d’apprendre dans n’importe quel domaine, l’envie de faire du commerce et surtout aucun a priori. Pour moi c’était un défi d’intégrer un groupe de cette envergure, et d’y faire carrière. Je suis entrée en septembre 2009 en alternance, j’ai obtenu ma licence en septembre 2010. Depuis je suis en CDI, attachée commerciale tourisme camionnette, 4X4. Nous sommes avant tout des commerciaux, la formation que nous avons reçue nous rend crédibles et nous donne une longueur d’avance par rapport à nos concurrents. Je travaille en binôme avec une commerciale qui est sur le terrain.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le job que vous occupez aujourd’hui ?
Comment vous voyez vous évoluer ?

Mélina : Je travaille au téléphone, dans un espace ouvert, communicant, calme, convivial, où règne un véritable esprit d’équipe, une émulation, où l’on n’est pas en concurrence avec ses collègues. Cet environnement, motivant me donne envie de me lever le matin pour venir travailler. J’aime particulièrement le dynamisme de mon poste, l’aspect défi. Chaque fois que je décroche le téléphone, je me demande si je vais pouvoir rendre service à mon interlocuteur et ensuite lui vendre encore plus que ce qu’il venait chercher. Notre travail consiste aussi à prendre des commandes. Depuis janvier, on m’a confié la gestion de la plate forme pour deux de nos plus importants clients. Je suis formée en interne par deux collègues de travail sur ce dossier, ce qui enrichit mon poste. A long terme, je souhaite évoluer vers la formation.

Quel a été votre premier contact avec Michelin ?
Qu’est-ce qui vous a attirée dans ce groupe ?

Clémence : J’étais en DUT techniques de commercialisation génie de la distribution industrielle à Charleville Mézières. Michelin est venu recruter pour les stages de fin d’année. Nous avions fait de nombreuses études de cas sur l’entreprise et il m’a semblé intéressant de faire un stage dans une entreprise de cette taille. J’ai passé les entretiens et j’ai été recrutée pour une vraie mission de commerce, dans un point de vente où j’étais chargée de remonter ce qui n’allait pas, de faire des plans d’action sur plusieurs années. Cette expérience très intéressante m’a permis de connaître les produits et m’a donné envie de rester dans l’entreprise, d’y faire carrière et de valoriser ma formation technique et commerciale.
J’ai passé 2 ans comme attachée commerciale dans la ligne produit tourisme. Depuis 6 mois, je travaille au sein des produits industriels poids lourds et génie civil. Ce qui est très motivant ce sont les perspectives d’évolution, le métier d’attaché commercial permet de toucher à la logistique, à la supply chain, au marketing, de découvrir d’autres métiers qui peuvent nous intéresser par la suite. Etre une femme ne constitue pas un frein, la formation, vraiment complète nous permet d’acquérir une crédibilité et de prendre un poste en étant complètement opérationnelle.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le job que vous occupez aujourd’hui ?
Clémence : Comment vous voyez vous évoluer ? L’espace ouvert qui permet de communiquer, de s’entraider. Chaque attaché commercial gère un portefeuille de clients et travaille en lien avec un ou plusieurs responsables comptes secteur. J’aime avant tout la relation qui s’établit avec les clients au téléphone. Grâce au routage téléphonique, nous avons en priorité ceux de notre région – la région sud est pour moi -. On s’appelle par nos prénoms, on se tutoie. Je m’occupe également de la gestion des contrats pour l’Armée de terre et j’ai été formée au monitorat. J’ai envie de devenir RCS : de faire du commerce en face à face, d’aller voir les clients revendeurs et les clients utilisateurs pour aller leur présenter et leur vendre nos produits et nos solutions techniques.

A.M.

Contacts : vincent.dupuy@fr.michelin.com / anne.exbrayat@fr.michelin.com